Diego Forlan joie Atletico Madrid 05 2010
La joie de Diego Forlan (Atletico Madrid) | AFP - Nigel Treblin

Valence/Atletico, dans l'ombre des géants

Publié le , modifié le

Le FC Valence et l'Atletico Madrid constituent les deux bonnes surprises de ce début de saison. Respectivement leader et 4e de Liga, les deux équipes rivalisent pour le moment avec les deux cadors habituels, le Real Madrid (3e) et le FC Barcelone (6e). Ils se retrouvent mercredi soir pour un match à six points.

Chaud devant ! L'affiche entre Valence et l'Atlético Madrid ce mercredi dans la marmite de Mestalla promet énormément. Invaincus et auteurs d'un sans-faute depuis la fin août (3 victoires sur 3, 6 buts marqués pour seulement 2 encaissés), les Valencians espèrent profiter de l'avantage du terrain pour poursuivre sur leur (belle) lancée. Ils affrontent des Madrilènes qui restent sur deux défaites, une en Europa League chez les Grecs d'Aris Salonique (1-0) et l'autre dimanche à domicile contre le Barça (1-2).

Des "Colchoneros" qui doivent se racheter et retrouver leur niveau du printemps dernier lorsqu'ils avaient remporté l'Europa Ligue en matant successivement Liverpool, le FC Séville puis Fulham avant d'enlever cet été la Supercoupe d'Europe au nez et à la barbe de l'Inter Milan. Avec des attaquants comme Aguero et Forlan, les Madrilènes semblent armés pour embêter leurs hôtes même si l'Argentin n'est pas au mieux en ce moment (touché au genou gauche à Bilbao (2-1) lors de la 2e journée, il est sorti avec une cheville douloureuse à la 52e minute de la victoire dimanche à Alicante, 2-1). "C'est positif" d'être premier, mais "on a maintenant un match important mercredi et nous devons récupérer nos joueurs", a de son côté déclaré l'entraîneur de Valence Unai Emery, ambitieux mais prudent.

Valence, qui a perdu quelques très bons joueurs à l'intersaison (David Villa, David Silva et Carlos Marchena sont respectivement partis à Barcelone, Manchester City et Villarreal pour 60 millions d'euros), réalise un excellent début de championnat agrémenté d'un net succès (4-0) contre Bursasport en Turquie. D'anciennes déceptions comme Vicente ou Joaquin ont pris de nouvelles prérogatives et certaines recrues (Tino Costa l'Argentin passé par Montpellier, Chori Dominguez, Aritz Aduriz ou Roberto Soldado) relèvent le gant. Les deux Français, Jérémy Mathieu et Sofiane Feghouli (venu de Grenoble) apportent leur pierre à l'édifice d'une maison noire et blanche qui a bien failli péricliter à cause de son énorme déficit. Tout n'est pas encore parfait pour le double finaliste de la Ligue des champions (2000-01) mais le remonte-pente a été pris. Une victoire contre l'Atletico confirmerait que Valence a bien retrouvé son statut de troisième meilleure équipe de la décennie.