Valence Soldado joie 2011
Le bonheur de Soldado | AFP - German Garcia

Valence rame, Levante étonne

Publié le , modifié le

En inscrivant son 6e but de la saison, Roberto Soldado a encore une fois sorti son équipe du pétrin. A Mestalla, Valence était en effet mené par Bilbao, mais l'attaquant star, auteur de plus de 50% des buts de son équipe, a trouvé les filets à la 89e minute. Ce match nul (1-1) maintient les coéquipiers de Jérémy Mathieu dans le quinté de tête, toujours mené par la surprenante équipe de Levante, facile vainqueur de Villarreal (30-).

Après le nul de Barcelone et de Seville, Valence pouvait nourrir l'espoir de s'intercaler entre ces deux équipes à l'issue de cette 9e journée. Mais pour ce 8e match de la saison en Liga, l'équipe est passée tout près d'un deuxième revers cette saison. A 26 ans, pour sa deuxième saison ici, l'ancien attaquant du Real Madrid a encore une fois joué les sauveurs. A la 89e minute, l'Espagnol a inscrit le but égalisateurs, démontrant encore qu'il monte de plus en plus en régime dans cette formation, privée de son défenseur central international français Adil Rami, suspendu pour avoir insulté un arbitre. Après ses 18 réalisations la saison passée, il devient le meilleur buteur espagnol de la Liga, à quatre buts des stratosphériques Cristiano Ronaldo et Messi, et à trois longueurs de Higuain.

La journée de dimanche a été marquée par le match nul à domicile de l'Atletico Madrid face à Majorque (1-1). L'équipe de Gregorio Manzano n'a plus gagné depuis le 21 septembre et un match contre le Sporting Gijon (4-0). La rencontre a été parasitée par deux penaltys inexistants de part et d'autre. Hemed n'a pas laissé passer l'occasion pour Majorque (2) tandis que Falcao a lui inscrit celui accordé à l'Atletico (43). Mais la prestation des "Rojiblancos", notamment à la peine dans le secteur offensif, n'a pas été convaincante pour autant.

Le Betis Séville s'est lui aussi incliné sur sa pelouse contre le Rayo Vallecano (2-0), dans un match entre promus. Après un début de saison sur les chapeaux de roue, les Andalous baissent de pied. Leur défaite face au Rayo est leur quatrième de rang. Des buts de Bangoura (79) et Koke, sur penalty (89), sont venus récompenser la domination des Madrilènes. Osasuna n'a lui laissé aucune chance à Saragosse (3-0). Raul Garcia (18), Nino (27) puis Nekounam (30) ont puni une équipe aragonaise totalement impuissante face aux assauts des joueurs de Pampelune.

Le pied de nez de Levante

En fin de soirée, le petit club de Levante, facile vainqueur à  Villarreal (3-0), a créé la surprise de ce début de saison en prenant la  tête du championnat d'Espagne, au nez et à la barbe des deux Grands d'Espagne,  le Real Madrid et le FC Barcelone. Levante, 12 millions d'euros de budget, l'un des plus petits de cette Liga,  a poursuivi sa belle histoire en remportant contre Villarreal sa sixième  victoire de rang. Fidèle à son style de jeu- rigueur défensive et projection vers l'avant par  des contres- l'équipe du capitaine Sergio Ballesteros, toujours invaincue cette  saison, s'est assez facilement imposée face au Sous-marin jaune. Un doublé de l'ailier gauche Juanlu (16, 43) -dont un premier but de toute  splendeur- et une frappe sous la barre de l'avant-centre ivoirien Arouna Koné  (58) ont terrassé un Villarreal, 16e au classement et qui n'est plus que  l'ombre du club attrayant de la saison dernière.