Les joueurs du FC Valence
Avec cinq buts au compteur, Soldado est l'une des armes de Valence | AFP - LLUIS GENE

Valence pour changer de costume

Publié le , modifié le

Trois jours après avoir bousculé le champion catalan (2-2), Valence a hérité d’un autre adversaire de prestige en lieu et place de Séville. Un nouveau choc entre deux équipes membre du top 5 pour cette 6e journée de Liga. Valence doit confirmer ses bonnes dispositions s’il veut être pris au sérieux dans la course au titre.

La Liga va de surprise en surprise. Et c’est tant mieux. Habitué depuis 2004 à un véritable mano à mano entre le Real Madrid et Barcelone, le championnat d’Espagne connait un début d’exercice mouvementé. Après une ouverture de saison perturbée par la grève des joueurs, pour des problèmes de règlements de salaire, c’est sur le terrain que les changements on été observés. Le Betis Séville, Valence et Malaga tiennent ainsi la dragée haute au Barca, quatrième et au Real, septième. Ca pourrait sembler anecdotique, mais dans un championnat que beaucoup croyaient couru d’avance, c’est un véritable motif de satisfaction.

Negredo : "Ne pas les laisser jouer et de bien occuper les couloirs."

Parmi les équipes capables de bousculer la hiérarchie, Valence tient une place de choix. Deux fois troisième du championnat en 2010 et 2011, la formation d’Unai Emery veut changer de statut cette saison et pourquoi s’inviter au sommet du classement. Bien menés par Roberto Soldado, attaquant en vogue en ce début de saison, ou le Français Jérémy Mathieu  l’équipe valencienne est passée à deux doigts de faire tomber Barcelone, mercredi soir en Liga. Menant (2-1), l’équipe a eu une balle de (3-1) juste avant la pause, avant de se faire rattraper par le réalise de Messi-Fabregas. Ce week-end, c’est contre le FC Séville que Los Chés tâcheront de confirmer leurs nouvelles ambitions. Attention pourtant, parce que le FC Séville est encore invaincu avant cette 6e journée (en comptant la première journée annulée, à cause de la grève) avec deux victoires et deux nuls.

Negredo, meilleur buteur des Sévillans ne s’y trompe pas avant de les rencontrer ce samedi (18h) : « C’est une équipe sérieuse, bien organisée, et qui joue bien, mais si nous voulons lutter avec les grands pour les places européennes, nous devons les battre. Ils se replient rapidement et sortent très bien en contre, la clé du match sera pour nous de ne pas les laisser jouer et de bien occuper les couloirs. Nous devrons nous servir de nos points forts pour gagner ce match ». Ne reste plus qu’à transposer cette volonté théorique à la pratique.