Cristiano Ronaldo, Real Madrid
Le joueur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo | NURPHOTO - GIUSEPPE MAFFIA

Un transfert à 200 millions, 120 millions d'euros annuels, la Chine prête à tout pour Ronaldo

Publié le , modifié le

La Chine n'a pas abandonné son rêve de faire signer Cristiano Ronaldo. Pour arriver à déloger le Portugais du Real Madrid, des sommes complètement folles sont annoncées.

A une époque pas si lointaine, l'avenir de Cristiano Ronaldo était un sujet taboo du côté du Real Madrid. Un serpent de mer qui revenait tous les étés. Mais alors que le mercato estival vient de s'ouvrir, le cas Ronaldo n'agite pas plus que cela la capitale. Car depuis l'arrivée de Zidane sur le banc, CR7 a retrouvé la joie de jouer et est plus que jamais l'homme providentiel d'un Real qui reste sur deux Ligue des champios d'affilée et un titre de champion d'Espagne. Bref, Ronaldo est content au Real et le Real est très content de son Ronaldo.

Aucune raison donc pour que le mariage prenne fin. Ca n'empêche pas la Chine de tout tenter pour faire venir le Portugais. D'après AS, le journal pro-Real, un club de la Major Super League serait prêt à offrir 200 millions d'euros au Real et 120 millions d'euros par an au joueur pour le convaincre. Dix millions d'euros par mois... Un gain au loto qui tombe tous les 31 sur son compte en banque. De quoi donner le tournis. Le quotidien avance que des dirigeants asiatiques vont rencontrer Florentino Pérez la semaine prochaine. Le joueur, fidèle à sa réputation, a laissé planer le doute en lâchant un énigmatique "rien est impossible" aux journalistes.

Duel avec Messi

Déjà en décembre dernier, Jorge Mendes, l'agent de Ronaldo, avait fait part d'une offre astronomique pour son joueur. Une offre refusée par le club et le joueur. "Le Real Madrid a reçu une offre pour Cristiano, mais il a rejeté la proposition parce que l' argent est pas tout. Le Real Madrid est sa vie", avait assuré Mendes. Dans la foulée, Ronaldo avait prolongé son contrat avec le Real jusqu'en 2021. Cette offre chinoise, si elle se confirmait, devrait subir le même sort que la première.

A 32 ans, le Portugais est au sommet. Il n'y a pas de raison que ça change. Il se dirige tout droit vers un 5e Ballon d'Or. Il va égaler Messi au passage. L'Argentin, d'ailleurs, reste une source de motivation. Le dépasser en nombre de Ballon d'Or est un objectif comme un autre pour le Portugais qui rêve aussi d'accrocher le nombre de Ligue de champions de Paco Gento (6), le président d'honneur du Real. Il lui en manque deux. S'il succombait aux sirènes chinoises, ces deux rêves s'envoleraient.

Benoit Jourdain @BenJourd1