Cristiano Ronaldo Xabi Alonso Real Madrid
Cristiano Ronaldo et Xabi Alonso (Real Madrid) | JORGE GUERRERO / AFP

Un Real à réaction

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid et le Real Madrid n'ont pas fait de détails en s'imposant respectivement face à Getafe (7-0) et Almeria (0-5). Les deux clubs madrilènes reviennent ainsi à 3 et 6 points du leader barcelonais vainqueur plus tôt dans la journée de Grenade (4-0). Le sourire est également de mise pour la Real Sociedad: Carlos Vela a inscrit un quadruplé contre le Celta Vigo (4-3) pour renverser une situation compromise pour les Basques et les replacer au sixième rang au classement.

Le début de match laissait augurer d'un nouveau festival CR7. Le Portugais, considéré comme le grand favori pour le Ballon d'Or 2013, a  quitté en marchant mais en grimaçant la pelouse du stade des Jeux  méditerranéens au bout de 54 minutes de jeu, remplacé par Jesé. Il avait auparavant ouvert la marque dès la troisième minute sur un centre  d'Isco, montrant le chemin aux Madrilènes qui ont déroulé en deuxième période  avec des buts de Karim Benzema (61), Gareth Bale (72), Isco (75) et Alvaro  Morata (81).

Ronaldo stoppé dans son élan

Le Real en profite aussi pour revenir provisoirement à hauteur de  l'Atletico (2e), qui recevait Getafe en soirée (22h00 GMT) avec l'objectif de  faire aussi bien que ses deux rivaux. Ronaldo, qui avait dit cette semaine vivre peut-être "l'un des meilleurs  moments de (sa) carrière", restait sur une série de performances  impressionnantes avec le Real et la sélection portugaise, qu'il a qualifiée  pour le Mondial-2014 grâce à quatre buts en barrages contre la Suède (1-0, 3-2).

Ce coup dur pour "CR7" fait écho aux récentes blessures du Français du  Bayern Munich Franck Ribéry et de l'Argentin du FC Barcelone Lionel Messi, vus  comme ses principaux concurrents dans la course au Ballon d'Or. Il intervient  alors que le Real jouera contre Galatasaray mercredi pour une qualification en  huitièmes de finale de la Ligue des champions. Même si le score est lourd en faveur du Real, il ne reflète pas forcément  la physionomie de la fin de la première période, où les joueurs de Carlo  Ancelotti n'ont pas été loin de concéder une égalisation. Privés de leur milieu défensif Sami Khedira (rupture du ligament d'un  genou) et de trois défenseurs blessés, le Madrilènes ont néanmoins fait le  break en deuxième période grâce à un joli but de Benzema sur une frappe du  gauche à l'entrée de la surface (61).

Le chef d'oeuvre de Diego Costa

Quatre buts pour le Barça, cinq pour le Real...  L'Atletico a poursuivi l'oeuvre de destruction massive des leaders de la Liga en en passant sept à Getafe ! Dans ce concours à distance avec les deux mastodontes du championnat, les hommes de Diego Simone ont prouvé qu'ils pouvaient, eux aussi, sortir l'artillerie lourde. David Villa s'est offert un doublé (49e, 78e) et Diego Costa a certainement inscrit l'un des buts de l'année en réalisant un retourné acrobatique exceptionnel (69e). Un chef d'oeuvre absolu. 

Julien Lamotte