Neymar
Neymar, auteur d'un doublé | ANDER GILLENEA / AFP

Un Barça "bis" tranquille face à Gijón

Publié le , modifié le

Avec une équipe remaniée, le FC Barcelone a facilement disposé du Sporting Gijon (4-0). Luis Suarez, Rafinha, Neymar et Arda Turan permettent aux Blaugranas de revenir à un point du Real Madrid, accroché sur le terrain de Las Palmas (2-2).

Pas de fantaisies tactiques cette fois pour Luis Enrique. Alors qu’il avait proposé un 5-2-3 étonnant la semaine dernière face à Leganés (pour une victoire 5-1), l’entraîneur espagnol a décidé de revenir à un classique 4-3-3 pour ce match face à Gijon, non sans faire souffler certains cadres trois jours après le match face à l’Atletico et en prévision du déplacement à Mönchengladbach mercredi en Ligue des Champions. Sans Messi – blessé – et sans Rakitic, Alba, Iniesta et Mascherano préservés, c'est Arda Turan qui a été préféré pour compléter le trio offensif en compagnie de Suarez et Neymar alors que l’arrière-garde Blaugrana prenait un petit accent francés avec la titularisation de Lucas Digne et Jérémy Mathieu.

Le Barça fait le trou en trois minutes

Etrillé le week-end dernier sur la pelouse de l’Atletico Madrid (5-0), le Sporting Gijón avait donc le plaisir d’accueillir un deuxième ogre du championnat ce samedi. Si les Rojiblancos avaient sombré au bout de cinq minutes face à la doublette Griezmann/Gameiro il y a une semaine, ils auront tenu une demi-heure face au Barça, le temps pour les joueurs de Luis Enrique de rôder la machine.

Deux frappes sans danger d’André Gomes pour donner le ton avant que Luis Suarez ne se décide enfin à mordre. Bien aidé par une sortie aux fraises de Cuellar, El Pistolero en profite pour marquer dans le but vide et inscrire son cinquième but de la saison en Liga (29e). Pas le temps de respirer que les joueurs de Luis Enrique plantent déjà la deuxième lame. Sur un centre de Sergi Roberto, Rafinha vient couper au premier poteau d’une superbe tête plongeante (32e) et permet à un Barça tout en tranquillité de retourner aux vestiaires avec un break d’avance.

Fin de match à sens unique

Peu inquiété par les hommes d’Abelardo, le Barça se contente de gérer son avance et Luis Enrique en profite pour faire tourner. Sergio Busquets et Luis Suarez rejoignent le banc dès la 70e, signifiant (pense-t-on) la fin de l’exhibition. Mais le capitaine de Gijon Alberto Lora Ramos choisit l’entrée du dernier quart d’heure pour sortir la faucheuse et découper un Sergi Roberto encore une fois parfait dans son couloir droit. Deuxième jaune logique pour Ramos qui donnait le top départ au festival Blaugrana.

Les espaces s’ouvrent et la fin du match tourne à la démonstration. Neymar par deux fois (81e, 88e) et Arda Turan (85e) en profitent pour gonfler leurs stats et infliger une manita à Gijon qui, après avoir squatté le haut de tableau en début de saison, replonge désormais dans le ventre mou. 

Mathieu Aellen