L'attaquant de Barcelone Leo Messi
L'attaquant de Barcelone Leo Messi, buteur face au Real Madrid | LLUIS GENE / AFP

Supercoupe d'Espagne - Le Barça s'offre le Real 3 à 2

Publié le , modifié le

Pour le premier clasico de la saison, Barcelone a dominé le Real Madrid (3-2) lors de la finale aller de la Supercoupe d'Espagne dans leur antre du Camp Nou. L'ouverture du score madrilène de Cristiano Ronalo (55e) réveillait les Barcelonais qui infligeaient un 3-0 en 20 minutes. Dominés, les Blancs réduisaient la marque en profitant d'une grossière erreur de Valdés.

Le premier clasico donnait lieu à un traditionnel affrontement entre une attaque catalane virevoltante et une défense agressive madrilène. Même sans le principal fauteur de troubles, Pépé, blessé, le Real Madrid imprimait un jeu physique et sans imagination à l'image des charges de Xavi Alonso et d'Albiol. A croire que Madrid n'a qu'un seul plan pour battre Barcelone: ne pas jouer.

Visiblement mieux en jambe, les Barcelonais dominaient du coup la première mi-temps sans être efficace. La première grosse occasion venait de Lionel Messi, muet depuis quatre clasico. La frappe du gauche génial argentin aux 16 mètres frôlait le but de Casillas pour quelques centimètres (19e). Toujours Messi qui driblait deux défenseurs avant de trop croiser sa frappe (29e). Les tentatives de Pedro (33e) et de Xavi (39e) étaient aussi sans succès. Aux points, le Barça était devant. 

Ronaldo lance les hostilités

Transparent lors de première mi-temps, à la peine physiquement, Cristiano Ronaldo allait lancer cette finale. Sur un corner frappé par Özil côté droit, le Portugais coupait la trajectoire de la balle au premier poteau (1-0, 55e) dans un silence de cathédrale. Sur le coup d'envoie, les Madrilènes se faisaient surprendre par une passe de Mascherano pour Pedro dans la profondeur pour l'égalisation d'une frappe croisée (1-1, 57e).

L'intensité du match montait d'un cran. Les Catalans n'étaient pas loin de prendre l'avantage sur une frappe de Messi déviée du bout des doigts en corner par Casillas (62e) puis une tête de Piqué qui passait juste au-dessus (63e). Les Madrilènes avaient aussi une belle opportunité sur une frappe d'Higuain contrée dans la surface de réparation (68e).

Valdès relance Madrid

Le match basculait sur une action très classique dans un clasico. Iniesta débordait sur le côté droit avant d'être fauché par Ramos dans la surface de réparation (69e). Le pénalty indiscutable était transformé sans difficulté par Messi (2-1, 70e). Son premier but face au Real après quatre matches stérile.La machine catalane s'emballait. Dans un jeu en triangle génial, Busquets trouvait qui Iniesta lançait Xavi dans à l'entrée de la surface de réparation. Le milieu trompait Casillas du plat du pied (3-1,78e).

Alors que le Real était asphyxié et sauvé de l'humiliation par Casillas, impérial devant Messi (84e), le manque de modestie de Valdés, qui perdait la balle dans un drible inutile face à Di Maria, offrait un but facile inespéré  (3-2, 86e). Un score très flatteur pour les Madrilènes qui s'en sortaient bien et restaient en course pour la victoire. Rendez-vous à Bernabeu dans six jours pour un retour passionnant.

Mathieu Baratas