Les joueurs de Santander en grève
Les joueurs de Santander en grève | AFP

Santander ne joue pas en Coupe du Roi

Publié le , modifié le

Les joueurs du Racing Santander n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère avec leurs dirigeants qui leur doivent selon eux plusieurs mois de salaires. L'équipe de Cantabrie, évoluant en Division 3, a purement et simplement refusé de disputer jeudi le match de quart de finale retour de la Coupe du Roi face à la Real Sociedad.

Devant les spectateurs venus assister à cette rencontre au stade El Sardinero de Santander, les joueurs se sont bien présentés sur le terrain mais sont restés immobiles. Ils se sont regroupés au centre du terrain jusqu'à ce que l'arbitre annule la rencontre, sous les applaudissements et cris de soutien des  supporters locaux. Cette réaction n'était pas vraiment une surprise même si dans le club beaucoup pensaient que les joueurs n'iraient pas jusqu'à cette extrémité. Ces derniers avaient pourtant prévenu lundi dernier qu'ils ne joueraient pas ce jeudi si le conseil d'administration du club ne démissionnait  pas.

"Ils nous doivent les salaires de plusieurs mois malgré les promesses régulières du président" avaient écrit les joueurs dans un communiqué. Le club se trouve en cessation de paiement et, selon la presse espagnole, ses comptes ont été bloqués.

Sur le plan sportif, Santander avait fait un beau parcours en coupe en éliminant auparavant des équipes comme Almeria et Séville. Mais cette fois, après leur défaite (3-1) au match aller, ils n'ont pas défendu leurs chances et la Real Sociedad est de fait qualifiée. Outre son élimination de la compétition par la petite porte mais de façon ô combien symbolique pour les joueurs, leur grève risque d'avoir des conséquences pour le club qui risque l'exclusion du championnat la saison prochaine.

Christian Grégoire