Bale
Gareth Bale a été décisif aujourd'hui. | CURTO DE LA TORRE / AFP

Sans Ronaldo ni Benzema, le Real s'en sort et prend la tête du championnat

Publié le , modifié le

Mené 2-0 au bout d’un quart d’heure de jeu, le Real Madrid est parvenu à renverser la tendance. Les Merengue s’imposent 3-2 et en profitent pour prendre provisoirement la tête de la Liga, malgré l’absence de Ronaldo et la blessure de Benzema.r

Le Real Madrid avait l’occasion, en cas de victoire, de prendre provisoirement la tête du championnat avec deux points d’avance sur l’Atletico et Barcelone, en attendant que leurs résultats à l’issue de la 35e journée. C’est chose faite.

Forts de huit victoires d’affilée en championnat, les hommes de Zidane se déplacent au stade de Vallecas sans leur attaquant phare Cristiano Ronaldo, blessé (contracture). Au match aller, les Merengue l’avaient largement emporté, sur le score de 10-2 face à un Rayo Vallecano qui se bat désormais pour le maintien. Ce sont eux, 16e du championnat, qui ouvrent le score avec ce but d’Embarba dès la 7e minute. Les coéquipiers de Bebe doublent même la mise, avec ce but de Miku qui vient confirmer leur excellente entame de match (14e). Ce début de rencontre est inquiétant pour le Real, qui a perdu ses deux derniers déplacements joués sans Ronaldo.

Bale sonne la révolte pour les Merengue, en concluant d’une tête décroisée la première occasion franche des hommes de Zidane (35e). Le Gallois en profite pour marquer son 17e but en 21 rencontres de championnat. La fin de la première période est dominée par le Real, mais se voit entachée par la sortie sur blessure de Karim Benzema (42e). L’attaquant français, visiblement touché au genou, est remplacé par Vazquez.

Deuxième mi-temps plus rassurante pour le Real

Ce dernier se montre décisif dès le retour des vestiaires, en réduisant le score (52e). Lui et Gareth Bale sont intenables dans la surface adverse, et multiplient les actions dangereuses. Le Rayo Vallecano tente bien de changer le cours du match, en jouant sur les contre-attaques, mais ni Miku, ni Trashorras (72e) ne parviennent à inquiéter les Merengue. Bale signe un doublé après un bel exploit personnel (82e), ce qui confirme bien sa domination en fin de rencontre. Miku cause des frayeurs jusque dans les dernières secondes de la rencontre au Real, avec une frappe détournée en urgence par Varane, juste au-dessus de la barre (90e+2).

Menés 2-0 au bout de quinze minutes, le Real avait mal entamé la rencontre, en l’absence de Cristiano Ronaldo. Malgré la sortie sur blessure de Benzema en fin de première période, les hommes de Zidane ont réussi à prendre leurs responsabilités et renverser la tendance, grâce à un Gareth Bale très inspiré. En attendant les matches de l’Atletico et du Barça, voilà le Real leader de la Liga, avec deux points d’avance. De quoi donner pleinement confiance, à trois jours du choc contre Manchester City en demi-finale aller de la Ligue des Champions.