Samir Nasri sous le maillot du FC Séville
Le joueur français du FC Séville, Samir Nasri | AFP - CRISTINA QUICLER

Samir Nasri visé par une enquête de l'agence antidopage espagnole

Publié le , modifié le

D'après le quotidien espagnol El Pais, Samir Nasri serait visé par une enquête de l'agence antidopage espagnole. Le joueur de Séville se serait rendu dans une clinique privée américaine pour recevoir un traitement en intraveineuse. Un aller-retour jugé suspect par l'agence antidopage.

Samir Nasri vit décidément une fin d'année agitée. Victime d'un étrange piratage de son compte Twitter dans la nuit de mardi à mercredi, le Français serait visé par une enquête de l'agence antidopage espagnole. D'après El Pais, l'agence s'intéresse à un traitement en intraveineuse reçu dans une clinique privée américaine. Pour les sources du journal espagnol "le simple fait qu'un joueur se rende dans une clinique comme ça est suspect". Les traitements en intraveineuse ne sont pas interdits par l'agence mondiale antidopage, si les produits injectés ne font pas partie de la liste des produits interdits et si la dose ne dépasse pas les 50 millilitres.

La clinique Drip Doctors offre des traitements cosmétiques et anti-âge, mais aussi des cures à base de vitamines injectées en intraveineuse, voire des piqûres pour "booster" le système immunitaire, l'énergie, le métabolisme. Sur son site, la clinique se félicite d'avoir une "clientèle de haut vol". Elle précise que l'Immunity Drip IV contient des vitamines C et B, de la Lysine (un acide aminé) et du zinc, mélangés à des nutriments spécialement créés pour mieux combattre les virus.