Ronaldo Real Madrid Levante
Cristiano Ronaldo a inscrit un but important pour les Merengue dans le temps additionnel. | EPA/MAXPPP

Ronaldo sauve in extremis le Real Madrid

Publié le , modifié le

Mené au score à quatre minutes du coup de sifflet final, le Real Madrid s'est finalement imposé face à Levante (2-3) grâce à un but de Cristiano Ronaldo dans le temps additionnel. Les Madrilènes restent à portée de fusil du FC Barcelone. Un peu plus tard, le Barça s'est facilement imposé face à Valladolid (4-1) mettant la pression sur l'Atlético Madrid.

Un Real chanceux

Le Real Madrid, toujours aussi inquiétant, a dû attendre deux buts tardifs d'Alvaro Morata et Cristiano Ronaldo pour arracher un succès (3-2) contre Levante samedi pour la 8e journée du Championnat  d'Espagne, revenant provisoirement à deux points du duo de tête Barcelone-Atletico. Mais le retard du Real au classement risque de devenir rapidement insurmontable si les Merengues continuent d'être aussi peu créatifs que face aux "Granotas", qui ont ouvert le score sur un but en contre de Baba Diawara (57e) avant que Sergio Ramos n'égalise de la tête sur corner (61e). En fin de match, Nabil El Zhar a cru donner la victoire à Levante (86e) mais le jeune Alvaro Morata, rival d'un bien pâle Karim Benzema à la pointe de l'attaque du Real, a égalisé à la 90e minute et Ronaldo a arraché la victoire d'une frappe qui a trouvé le poteau avant d'entrer (90e+4).

Ce résultat permet au Real de reprendre à Villarreal la troisième place du classement et de revenir provisoirement à portée du Barça et de l'"Atleti", en attendant le match des Catalans contre Valladolid au Camp Nou samedi soir (20h00 GMT) et celui des "Colchoneros" dimanche midi face au Celta Vigo. Au stade Ciutat de Valencia, où Levante était jusque-là invaincu cette saison, le score aurait pu tourner à l'avantage du club de Valence sans les parades décisives du gardien Diego Lopez et la défense très propre de Raphaël Varane pour son deuxième match après son retour de blessure.

Alexis buteur et passeur

Un peu plus tard, sur sa pelouse du Camp Nou, le Barça a tranquillement déroulé devant Valladolid (4-1). Récemment critiqué pour ses absences dans le jeu des Catalans, et ses performances en dents de scie, Alexis Sanchez a été l'homme de tous les coups de l'équipe coachée par Tata Martino. Buteur (14e, 64e), le Chilien s'est aussi fendu d'une passe décisive pour Neymar (70e). Xavi (52e) avait au retour des vestiaires permis aux Barcelonais de passer en tête au tableau d'affichage pour la première fois. Avec ce résultat, le Barça prend provisoirement trois points d'avance sur l'Atlético Madrid, qui accueille dimanche (12h) le Celta Vigo. 

AFP