Karim Benzema, l'attaquant du Real Madrid
Karim Benzema, l'attaquant du Real Madrid, bien pris par le défenseur de Villarreal, Mateo Musacchio | AFP - GERARD JULIEN

Real Madrid-Villarreal : Le Real manque le record, freiné par Villarreal

Publié le , modifié le

Le Real Madrid a été contraint au nul sur sa pelouse face à Villarreal lors de la 5e journée de Liga. Les hommes de Zinédine Zidane qui pouvaient enchaîner une 17e victoire de suite et signer un nouveau record en Liga ont été surpris par une équipe de Villarreal disciplinée et bien organisée. L'armada offensive madrilène malgré la présence sur la pelouse Benzema, Bale et Ronaldo n'a pu forcer la décision. Maigre consolation, avec ce point du match nul, le Real est assuré de garder la tête du championnat à l'issue de cette journée.

Il ne manquait qu'une victoire au Real Madrid pour effacer le FC Barcelone de Guardiola (saison 2010-2011) des tablettes. Le Real Madrid en était à 16 avant la réception de Villarreal. Pour s'offrir ce 17e succès historique, Zinédine Zidane avait sorti l'artillerie lourde avec son habituel trio Ronaldo-Benzema-Bale, soutenu par James Rodriguez, Mateo Kovacic et Toni Kroos. Mais malgré cette armada, le Real a buté sur un sous-marin jaune intraitable et un gardien adversaire, Sergio Asenjo, inspiré. Ses buteurs muets, le Real a pu compter sur Sergio Ramos, buteur, mais aussi fautif sur l'ouverture du score de Villarreal. Le Real reste leader de la Liga, mais pourrait voir le Barca et l'Atletico revenir sur ses talons.

Le Real Madrid avait l’envie de vite plier l’affaire pour fêter le record mais la discipline de Villarreal l’a empêché de développer son jeu. La BBC (Bale, Benzema, Cristiano) reconstituée s’est montrée peu dangereuse, surtout lors d’une première période où le Real a eu la possession du ballon sans savoir quoi en faire. Au terme des quarante-cinq premières minutes, c’est même le sous-marin jaune qui ouvrait le score. Suite à une main dans la surface de Sergio Ramos, Bruno Soriano, le capitaine trompait Kiko Casilla d’une subtile panenka. Un penalty qui suivait une perte de balle de Raphaël Varane, titulaire en défense centrale aux côtés du capitaine espagnol. Ce dernier s’est tout de suite rattrapé dès le début de la seconde période en marquant de la tête sur corner (48e).

Inefficacité

Après ce but, le Real Madrid a débuté un siège continu en asphyxiant Villarreal. La domination a été totale et pouvait se résumer par le nombre de corners obtenus par le Real (17 contre 3 pour Villarreal). Mais malgré ça, malgré les 22 tirs tentés, le Real a pêché dans le dernier geste. Les joueurs de la Maison Blanche ont, soit manqué de précision, comme sur cette tête de Benzema (49e) ou ce tir de Gareth Bale (65e), soit buté sur Sergio Asenjo. Le Portugais a eu peu de solutions mais a eu, par deux fois, la balle de match entre ses pieds. Mais sa reprise (89e) et son coup-franc (90+3e) ont trouvé les gants du gardien de Villarreal. 

Benoit Jourdain @BenJourd1