Real Madrid : "Je peux sortir mon plus beau sourire", se réjouit Zidane

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Zinedine Zidane, en conférence de presse le 25 novembre 2019
Zinedine Zidane, en conférence de presse le 25 novembre 2019 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Zinedine Zidane a remporté jeudi son deuxième titre de champion d'Espagne à la tête du Real Madrid. Un succès que le coach français savoure après une saison qui l'a vu passer par toutes les émotions.

Zinedine Zidane peut savourer. Le Français a remporté jeudi soir sa deuxième Liga à la tête du Real Madrid. "C'est énorme. Vous l'avez vécu avec moi. Ce n'est pas évident, c'est très compliqué, c'est une ligue qui est très compliquée, a-t-il souligné. Mais à force d'y croire et à force de travail, parce que je crois en ce que je fais, on a mis des choses en place, on y a cru, et les joueurs en premier. Je suis content pour eux.

"Je suis la personne la plus heureuse ce soir"

Un succès particulièrement savoureux après une saison où Zidane a été plusieurs fois remis en cause. Mais une victoire dans le Clasico en février, puis un enchaînement de dix victoires en dix matches depuis la reprise de la saison, ont renversé la tendance. "Il y a un chanteur qui disait que le bonheur ne fait pas de bruit ("On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va", de Jacques Prévert, ndlr), mais à l'intérieur, je peux vous dire, vraiment, je suis heureux, a-t-il insisté. Je suis la personne la plus heureuse ce soir. Je ne suis pas tellement expressif, mais à l'intérieur, je suis très heureux.

à voir aussi Karim Benzema, l'homme clé du titre du Real de Zidane Karim Benzema, l'homme clé du titre du Real de Zidane

Avec trois Ligue des champions et deux Liga en seulement quatre saisons à la tête du Real, le Zidane entraîneur concurrence-t-il déjà le Zidane joueur ? "Non, non, pas du tout. Ce sont des choses complètement différentes, a-t-il répondu. J'ai fait quatre ans comme entraîneur, et presque 20 ans comme joueur, c'est incomparable. Si je dure un peu plus comme entraîneur, on verra...".

à voir aussi Real Madrid : les murs porteurs de la Maison Blanche Real Madrid : les murs porteurs de la Maison Blanche
AFP