Kiko Casilla
Le gardien de but Kiko Casilla tout sourire | AFP - QUIQUE GARCIA

Real Madrid: Casillas est parti, Casilla arrive

Publié le , modifié le

Le gardien espagnol Kiko Casilla de l'Espanyol Barcelone a été transféré pour 6 millions d'euros vers le Real Madrid, dans le but de remplacer éventuellement l'emblématique gardien Iker Casillas, parti au FC Porto. C'est un retour aux sources pour le joueur du club catalan, formé au Real jusqu'à son départ pour l'Espanyol en 2007.

"Nous sommes parvenus à un accord: Kiko Casilla sera transféré vers le Real  Madrid", a déclaré le président de l'Espanyol, Joan Collet, lors d'une  conférence de presse à Barcelone en présence du joueur, qui s'engagera pour  cinq ans au sein du club merengue. "Je suis très heureux, très content de signer pour le Real Madrid. C'est un  train qui ne passe qu'une fois et je veux en profiter", a déclaré le gardien.

Le transfert s'est officiellement concrétisé pour 10 millions d'euros, sur  lesquels le club madrilène n'a déboursé que 6 millions, possédant une partie  des droits du joueur. La carrière de Casilla (28 ans, 1,91 m) n'a pas toujours été facile. Prêté  plusieurs fois à des équipes de divisions inférieures, le joueur s'est affirmé  en 2012 au sein de l'équipe première de l'Espanyol. Ses progrès l'ont mené  jusqu'à l'équipe nationale, avec laquelle il compte deux sélections."Parfois c'est beau de souffrir pour atteindre ce résultat. Le football ne  m'a pas fait de cadeau, mais dans ce genre de moments on en profite encore  plus", a confié le gardien.

En principe, Casilla et le Costaricain Keylor Navas devraient être en  concurrence pour le poste laissé vacant par Iker Casillas, qui a quitté Madrid  la semaine dernière, en larmes, pour rejoindre le FC Porto après toute une vie  au Real. Cependant, le club madrilène s'est aussi montré intéressé par l'achat du  jeune Espagnol de Manchester United, David De Gea, qui pourrait intensifier le  niveau de concurrence pour le poste de gardien dans l'équipe dirigée à partir  de cette saison par Rafa Benitez.

AFP