Zinedine Zidane
Zinédine Zidane, avec son pantalon déchiré. | JAVIER GARCIA / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Real Madrid - Atlético: Zidane aimerait déjà y être

Publié le , modifié le

L'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane a déclaré ce mardi avoir hâte de disputer samedi à Milan la finale de Ligue des champions contre l'Atletico Madrid, disant apprécier la pression qui entoure ce choc, un match que tout le monde "veut jouer" selon lui. "Aujourd'hui, nous sommes mardi et j'aimerais déjà être plus proche du match", a souri Zidane en conférence de presse lors d'une journée dédiée aux médias à quatre jours de la finale.

"Nous voulons tous jouer ce match... même si moi je ne vais pas le jouer", a plaisanté l'ancien meneur de jeu du Real et de l'équipe de France. Zidane s'est montré très détendu devant près de 300 journalistes massés dans la salle de presse du centre d'entraînement du club à Valdebebas, dans le nord-est de Madrid. Et il a dit ne pas craindre la pression de cette finale.

"Tranquillité, détermination, patience"

"La pression, on l'a toujours. Même quand il y a très peu de journalistes présents, la pression est identique. Cela fait partie du travail et cela me plaît. J'ai été joueur et je l'avais aussi, mais j'aime ça", a-t-il lancé, heureux de savourer à nouveau une finale. "J'ai connu cette sensation comme joueur, maintenant je vais la découvrir comme entraîneur, même si je l'ai déjà connue comme adjoint de Carlo (Ancelotti en 2014, NDLR). Je la connais et j'y fais face avec tranquillité, détermination, patience... Un peu de tout. Nous allons jouer une finale, c'est ce que nous aimons tous, les joueurs, les entraîneurs, le public. Tout le monde aime le football aussi pour cette sensation de jouer une finale." 

Nommé entraîneur début janvier, Zidane a dit mesurer sa "chance" de jouer cinq mois plus tard la finale de la plus prestigieuse compétition de clubs. "Je me sens bien, excité, content. Tout se mélange", a-t-il raconté. "Ma sensation, si j'ai un mot à dire, c'est la chance que j'ai de pouvoir être ici et de vivre ce moment-là avec mes joueurs, le staff, les supporteurs, la chance que j'ai d'être entraîneur de cette équipe. Je le vis pleinement, à fond, et je suis content de reprendre aujourd'hui l'entraînement", a-t-il conclu.

AFP