Real et Barca enchaînent, l'Atletico conforte sa 3e place

Real et Barca enchaînent, l'Atletico conforte sa 3e place

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid a conforté sa 3e place dans le championnat d'Espagne, après sa victoire laborieuse mais importante face à Eibar (1-0) samedi lors de la 36e journée. Les "Colchoneros" comptent désormais 5 points d'avance sur Séville, tenu en échec vendredi par la Real Sociedad (1-1) et ont en pied et demi en Ligue des Champions. Dans le duel pour le titre, Barcelone et Real sont toujours à égalité après le succès des deux clubs contre Villarreal et Grenade.

Plus que deux journées et rien n'est joué en Championnat d'Espagne: Barcelone a conservé la tête en étrillant Villarreal 4-1 avec son trio offensif "MSN" mais le Real Madrid, tombeur 4-0 d'un Grenade déjà relégué, garde la main pour le titre. A l'issue de cette 36e journée, le Barça (1er, 84 pts) reste leader à la différence de buts particulière devant le Real (2e, 84 pts). L'équipe de Zinédine Zidane compte toutefois un match en retard à jouer dans dix jours à Vigo et elle est assurée d'être sacrée en cas de sans-faute sur ses trois dernières rencontres.

A ce stade, bien malin qui oserait annoncer l'identité du champion d'Espagne 2016-2017 tant les deux coleaders ne lâchent rien. Prochaine étape: la 37e et avant-dernière journée, avec Las Palmas pour les Catalans et Séville pour les Madrilènes. Samedi, le Real avait pourtant modifié neuf de ses titulaires par rapport à sa démonstration en demi-finale aller de Ligue des champions mardi contre l'Atlético (3-0). Et l'équipe merengue a flambé en Andalousie, où James Rodriguez (3e, 11e) et Alvaro Morata (30e, 35e) ont chacun inscrit un doublé.

Mais le Barça n'a pas tremblé non plus contre Villarreal au Camp Nou, grâce à un récital de son trident Messi-Suárez-Neymar. L'Argentin (45e, 82e s.p.), l'Uruguayen (69e) et le Brésilien (21e) ont porté leur bilan cette saison à 101 buts, dont 51 pour le seul Messi. Et Villarreal, vite dépassé, s'est contenté d'un but du Franco-Congolais Cédric Bakambu (32e).

Messi, une panenka et... un contrat ?

L'entraîneur barcelonais Luis Enrique a d'ailleurs multiplié les éloges à l'égard du trio "MSN", qui a dépassé les 100 buts toutes compétitions confondues pour la troisième saison d'affilée. "Je ne sais pas si c'est la meilleure (attaque) du monde, sans doute que oui, et il faut en profiter", a dit le technicien. Intenable samedi, Messi a inscrit son penalty d'une panenka, c'est-à-dire une feuille morte au milieu de la cage. C'est le signe que le quintuple Ballon d'Or est en confiance et c'est peut-être lié à un horizon qui se dégage: selon Jordi Mestre, vice-président du Barça, les négociations autour de la prolongation de l'Argentin, actuellement sous contrat jusqu'en 2018, sont "dans la dernière ligne droite" et pourraient aboutir dans les prochains jours. C'est une excellente nouvelle pour le Barça, dont la fin de saison risquait tourner à l'aigre après l'élimination en quarts de Ligue des champions et avec la perspective d'un échec en Liga. Car le Real Madrid, lui, n'a pas l'air de vouloir lâcher prise pour le titre de champion d'Espagne, qui serait son premier depuis 2012.

L'Atlético ​se ressaisit

Zidane avait pourtant laissé sa star Cristiano Ronaldo au repos samedi mais cela n'a pas empêché l'équipe bis d'atomiser un Grenade largement démobilisé. Soit le 60e match consécutif toutes compétitions confondues avec au moins un but marqué pour la bande à "ZZ"... James et Morata, en manque de temps de jeu, en ont profité pour briller, à l'inverse de Karim Benzema, maladroit. De quoi compliquer les choix de Zidane en vue de la demi-finale retour de C1 mercredi contre l'Atlético, puis une probable finale le 3 juin à Cardiff.

De son côté, l'"Atleti" s'est bien ressaisi après sa gifle dans le derby européen: le club "colchonero" a battu Eibar (1-0) et quasiment assuré sa troisième place en Liga. Malgré des ratés dans la finition au stade Vicente-Calderon, le tir de Saul au ras du poteau (69e) a suffi à l'Atlético, même si le défenseur Diego Godin a été exclu en fin de match pour deux cartons jaunes. Avec désormais 74 points, l'"Atleti" compte cinq longueurs d'avance sur le quatrième, le Séville FC (69 pts), freiné vendredi par la Real Sociedad (1-1). Et un point sur les deux dernières journées suffira aux "Colchoneros" pour assurer la troisième place, la dernière directement qualificative pour la Ligue des champions.

AFP