Lionel Messi Real Barça
Messi offre la victoire au Barça face au Real dans les dernières secondes | OSCAR DEL POZO / AFP

Real-Barça : Et Messi surgit...

Publié le , modifié le

Un Lionel Messi de gala (doublé) a permis au Barça de s'imposer au Real Madrid (2-3) lors de la 33e journée de Liga. L'Argentin, auteur du but de la victoire dans les arrêts de jeu, relance ainsi totalement le championnat puisque les Catalans reprennent la tête du classement, même si les Madrilènes ont encore un match de plus à jouer.

On le disait fatigué, démotivé, vieillissant. Lionel Messi a profité du 234e Clasico pour rappeler qui il était. Le numéro 10 argentin a su attendre son heure pour inscrire ses 499e et 500e but pour son club, face au rival honni. Intenable dans ses dribbles, il aura porté à lui tout seul ou presque les Blaugrana et relancé la Liga. Et pourtant, rien ne laissait présager un tel dénouement. 

Le Real pensait tenir le choc

Ce but remet les hommes de Luis Enrique dans le bon sens et la partie s'équilibre tandis que Bale, blessé, quitte l'arène dès la 40e minute. A la reprise, ce sont même les Catalans revigorés qui se procurent les occasions les plus dangereuses et il faut un très grand Navas pour sortir les tentatives d'Alcacer (56e) et de Pique (59e). Ronaldo a bien l'occasion de redonner l'avantage aux siens mais le Portugais, aux six mètres, envoie la balle au dessus ! C'est l'un des tournants du match car, quelques instants plus tard, le décrié Rakitic réalise un festival à l'entrée de la surface : feinte de frappe, crochet, et frappe splendide dans le petit filet de Navas qui plonge soudain Bernabeu dans la stupeur (1-2, 73e).

Menée au score, la Maison Blanche tremble sur ses fondations mais tente de réagir. Seulement, en face, le génie n'en a pas fini. Sur chaque prise de balle, Lionel Messi accélère et illumine le jeu. L'Argentin, que l'on disait en perte de vitesse, semble retrouver ses jambes de 20 ans et, sur un énième coup de rein, il pousse Sergio Ramos à la faute. Rouge direct pour le défenseur madrilène (78e). Le Real ne pourra pas compter sur lui pour marquer dans les dernières secondes... Qu'à cela ne tienne, les Merengue ont un banc que leur rival n'a pas. Zinedine Zidane, inspiré, sort Benzema pour James Rodriguez (82e). Nouveau coup de poker gagnant pour le coach français puis le Colombien échappe un instant à la vigilance de Busquets pour égaliser (2-2, 86e) et ouvrir la porte du titre au Real. Lionel Messi va la refermer instantanément. A la 92e minute "La pulga" bondit une dernière fois pour expédier une frappe magistrale dans la cage adverse (2-3) et terrasser l'ennemi juré (2-3). Dans un pose quasi christique, Messi salue alors longuement les rares supporters du Barça perdus dans l'immensité du vaisseau blanc. Il vient de leur redonner espoir. 

Julien Lamotte