Diego Costa
L'attaquant brésilien de l'Atletico Madrid, Diego Costa | AFP - JAVIER SORIANO

Pourquoi l'Atlético va triompher du Real

Publié le , modifié le

Auteurs d'un début de saison qui frise la perfection, les Colchoneros de l'Atlético affrontent le grand Real Madrid ce samedi à Santiago Bernabeu (22h). Si les Rojiblancos n'ont que très rarement battu leurs voisins madrilistes, la tendance pourrait bien s'inverser cette saison. Explication en cinq points.

Parce qu'ils réalisent un meilleur début de saison 

Six matches, six victoires. Difficile de faire mieux. Les Colchoneros sont les seuls à suivre le rythme effréné imposé par les Barcelonais. Grâce, entre autres, à un succès sur la pelouse du FC Séville en ouverture de la Liga (3-1), une sévère déculottée assénée au Rayo Vallecano (5-0) et à une victoire à Aoneta face à la Real Sociedad (2-1). Du côté de la Maison Blanche, on fait moins bien : 5 victoires et un nul. La faute à une vaillante équipe de Villareal, parvenue à tenir le grand Real en échec (2-2). Et encore, Diego Lopez, le gardien madrilène avait été élu meilleur homme du match. Les hommes de Carlo Ancelotti avait donc de quoi se satisfaire de ce point ramené sur la pelouse du "sous-marin jaune". 

Parce que le Real Madrid n'est pas convaincant 

"Je ne suis pas content". Cette phrase est à mettre au crédit du coach du Real Madrid, Carlo Ancelotti, visiblement irrité par la performance de ses joueurs mercredi dernier sur la pelouse d'Elche :"il faut jouer différemment. Nous avons beaucoup souffert, surtout à la fin. Nous avons arrêté de jouer après le premier but de Ronaldo. L'important c'est le résultat, mais le résultat ne suffit pas, il faut mieux jouer". Il faut dire que sur le terrain du promu, les partenaires de Karim Benzema n'ont pas fait forte impression. Difficiles vainqueurs d'Elche (2-1), les Madrilènes se sont vus accordés un penalty par l'arbitre de la rencontre Muniz Fernández ... à la 95e.  Problème : l'arbitre n'avait accordé que trois minutes de temps additionnel. Pire encore, la décision en elle-même paraissait si litigieuse que le comité d'arbitrage espagnol a décidé de suspendre M.Fernandez. Si le Real a besoin d'un arbitre partial pour se triompher d'un promu...

Parce que Diego Costa est inarrêtable

C'est le nom en vogue en ce début de saison en Liga. Diego Costa, c'est l'insolent qui partage la première place du classement des buteurs avec Leo Messi (7 buts en 6 matches). Si les dirigeants de l'Atlético ont misé sur David Villa cet été, son début de saison montre bien que la solution au départ de Falcao se trouvait en réalité en interne. Pourtant, le Brésilien naturalisé Espanol a bien failli quitter les Colchoneros cet été (Liverpool était disposé à "lâcher" 24M€ pour l'attirer dans ses filets). Mais le chouchou de Simeone est resté, et est en passe de perpétrer la tradition des grands attaquants de l'Atlético, après Falcao, Aguero, et Fernand Torres. 

Parce que Thibaut Courtois est le meilleur gardien de la Liga

A l’issue du championnat d’Espagne de football 2012-2013, 70 % des lecteurs du quotidien sportif spécialisé Marca qui ont participé au vote ont désigné le Belge Thibaut Courtois pour le poste de gardien de but. Petr Cech, l'indéboulonnable gardien tchèque de Chelsea déclarait récemment  dans un quotidien belge :"il sort d'une saison fantastique avec l'Atletico Madrid, les attentes seront donc à nouveau très importantes. S'il continue sur cette voie, qu'il continue à travailler dur et qu'il ne connaît pas de creux dans sa carrière, il peut devenir le meilleur gardien du monde". En mai dernier, il s'offre même le luxe de sortir une parade monstrueuse sur une frappe de Mezut Ozil en toute fin de prolongations, qui permet aux Colchoneros de rafler la Copa del Rey face à l'ennemi juré. Et de devenir le héros de Calderon. Cette saison il part sur les mêmes bases : seulement 5 buts encaissés en 6 matches, soit un de moins que Diego Lopez, son homologue du Real Madrid. 

Parce que l'Atlético sait enfin gagner contre le Real

Si les Rojiblancos n'ont plus remporté une rencontre en Liga face aux Merengues depuis 1999, ils restent sur une victoire face au voisin madrilène. Et non des moindres. En fin de saison dernière, les hommes de Diego Simeone affrontent le Real en finale de la Copa del Rey et s'imposent 2-1. Deux réalisations signées... Diego Costa. 

Jean Charbon