Piqué (Espagne) à la lutte avec Cassano (Italie)
Piqué (Espagne) à la lutte avec Cassano (Italie) | PATRIK STOLLARZ / AFP

Piqué très attaché à la Roja

Publié le , modifié le

Le défenseur central du FC Barcelone Gerard Piqué a assuré jeudi qu'il n'avait aucune envie de quitter la sélection espagnole, après les sifflets qui l'ont visé à la suite de ses moqueries à l'égard du Real Madrid, en pleine montée de la fièvre indépendantiste en Catalogne.

Interrogé sur la possibilité qu'il quitte la "Roja", il a répondu : "C'est  la dernière chose que je ferais. Parce que ce serait leur donner raison." "Tant que le Mister (le sélectionneur Vicente Del Bosque, ndlr) me  convoquera, je continuerai à y aller", a affirmé le défenseur âgé de 28 ans. Lors du match de qualifications pour l'Euro-2016 face à la Slovaquie  samedi, Piqué a été sifflé par le public d'Oviedo (nord), sans doute en lien  avec ses commentaires sur le Real Madrid. À l'issue du sacre du FC Barcelone en Ligue des champions en juin dernier,  il avait en effet pris le micro pour moquer les rivaux madrilènes, évoquant une  fête mal perçue par les supporteurs du Real Madrid, quelques heures après une  cuisante défaite (4-0) contre l'Atletico Madrid.

"Je ne regrette rien. Je le referai une, mille fois. Je suis comme ça", a  déclaré le défenseur sur cette provocation. Ses moqueries lui avaient été reprochées par son partenaire en sélection et  joueur du Real Madrid, Sergio Ramos. "Il faut penser à l'équipe, et pas créer  une polémique qui pourrait nuire au groupe", avait-il estimé mercredi. "Ma relation avec les joueurs du Real Madrid est fantastique", a répondu  jeudi Piqué, alors qu'au sein de la sélection espagnole, la crainte de tensions  entre joueurs du Barça et du Real est toujours forte. Piqué, né à Barcelone et formé au Barça, est apparu cette semaine dans une  vidéo du collectif Guanyarem, un regroupement de sportifs favorables au  nationalisme catalan. En 2014, il avait soutenu la tenue du référendum sur  l'indépendance de la Catalogne. "Je n'ai aucun problème à soutenir les deux choses (la Catalogne et  l'Espagne, ndlr) !", a-t-il justifié jeudi en évoquant son parcours. "J'ai joué  70 matches avec la sélection. Je suis champion d'Europe, je suis champion du  monde avec la sélection."

AFP