Gareth Bale et Florentino Pérez
Le joueur du Real Madrid Gareth Bale et son président Florentino Pérez | AFP - PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Perez à la rescousse de Bale

Publié le , modifié le

Le président du Real Madrid Florentino Perez est monté au créneau pour défendre sa recrue vedette de l'été, Gareth Bale. Il a d'abord confirmé que le Real Madrid avait bien dépensé 91 millions d'euros pour acheter le Gallois et que les rumeurs sur une éventuelle hernie discale était infondée.

Trois rencontres, un but et beaucoup de questions. Pour l'instant l'arrivée de Gareth Bale à Madrid ressemble plus à un flop qu'à un hit, quand Neymar lui s'éclate à Barcelone. Débarqué dans la capitale espagnole pour éclipser le transfert du prodige brésilien en Catalogne, le Gallois n'est pas encore celui qu'il a été à Tottenham. A ce faible rendement sur le terrain s'ajoute une dernière rumeur lancée par le quotidien Marca : le joueur serait victime d'une hernie discale qui aurait été détectée lors de sa visite médicale cet été.

S'il peut jouer officiellement sans souci, la probabilité qu'il se fasse opérer serait réelle selon le journal. Une telle opération le priverait de terrain pendant au moins 4 mois. Cette information a tout de suite été démentie par le Real Madrid dans un communiqué, "une information carrément fausse", s'indigne le club qui reconnaît tout de même que Bale présente "une petite protusion discale chronique qui est fréquente chez les footballeurs et ne les empêche en aucun cas de continuer à pratiquer leur activité professionnelle." Mais la polémique enflant, c'est Florentino Perez lui-même qui a tenu à réagir.

"Un film"

Le président du Real Madrid a assuré que Bale ne souffrait pas d'une hernie discale, comme Gonzalo Higuain en son temps. S'il en avait une, nous le dirions très normalement", a-t-il déclaré. "Ils montent un film, pour m'impliquer, comme quoi j'ai été capable de dépenser quatre-vingt dix millions pour je ne sais quoi", s'est-il défendu. "C'est trop cruel ce qui s'est produit, sincèrement", a renchéri dans la nuit de lundi à mardi le président du Real dans l'émission Punta Pelota.

"(Bale) est tranquille, il espère pouvoir jouer samedi. Ce qu'il a eu, tout  le monde le sait, c'est que faute de pré-saison il a subi une gêne à la cuisse. Mais maintenant il est parfaitement bien, je crois qu'il s'entraîne normalement, avec l'envie de jouer samedi et de démontrer que tout ce qui s'est dit à son sujet n'est qu'un feu d'artifice désagréable."

Ronaldo plus cher que Bale

Autre sujet évoqué par Perez, celui du prix du Gallois. Les journaux anglais avaient évoqué une somme supérieure à 100 millions d'euros. Là encore, il a tenu à mettre les points sur les i en assurant que le Real Madrid toucherait bien 91 millions d'euros dans l'éventualité où Gareth Bale arrêterait le football. "Oui, bien sûr", a-t-il insisté, ajoutant que "c'est une assurance-vie, contre les accidents. Bale a une assurance à hauteur de son coût", précisant que l'assurance couvrait le décès et l'invalidité permanente.

Ni le Real Madrid ni Tottenham, précédent club de Bale, n'avaient communiqué jusqu'à présent sur le prix du transfert du Gallois, estimé à 91 millions d'euros dans la presse espagnole et évalué à 101 millions d'euros par certains médias anglais. Si le chiffre avancé par Perez est avéré, l'attaquant portugais du Real Cristiano Ronaldo resterait le joueur le plus cher de l'histoire après son transfert à Madrid pour 80 millions de livres (94 millions d'euros) en 2009 en provenance de Manchester United.