Pep Guardiola, Manchester City, Premier League
Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City | AFP - GLYN KIRK

Pep Guardiola très remonté contre le gouvernement espagnol

Publié le , modifié le

Indépendantiste revendiqué, l’ex-joueur et entraîneur du FC Barcelone Pep Guardiola a estimé que le match Barça – Las Palmas qui a été joué à huis clos dimanche, n’aurait pas dû se jouer du tout. Surtout, l’actuel coach de Manchester City ne se montre pas tendre avec les dirigeants espagnols.

« Je n’aurais pas joué le match Barça-Las Palmas, pas du tout », a indiqué Guardiola à Catalunya Radio. « Et si cela avait dû être joué, alors pas à huis clos. Vous le faites avec le public là. Avec toutes les conséquences que cela peut engendrer » a indiqué le Catalan.

Guardiola s’est dit également choqué par les scènes de violence du week-end, entre la Guardia Civil et les votants. « Les images ne mentent pas, il y avait des gens qui voulaient voter et ils ont été attaqués avec violence », a ajouté l’homme de 46 ans. « Il y a plus de 700 blessés… des gens qui allaient voter, pas voler une banque. L’Espagne va essayer de cacher la réalité, mais le reste des médias du monde entier va le montrer. Les images sont claires et tout le monde sait ce qui s’est passé. »

« Nous ne voulons pas qu’ils pensent que nous n’aimons pas l’Espagne. L’Espagne est un pays incroyable, avec sa littérature, son sport, ses villes… Mais vous devez comprendre qu’il y a une population qui veut décider de son avenir. Le Premier ministre du gouvernement espagnol doit accepter les questions », a encore expliqué Guardiola.

Romain Bonte