Pedro Barcelone
Pedro (Barcelone) | DANI POZO / AFP

Pedro joue les héros

Publié le , modifié le

Mené 2-0 après un quart d'heure de jeu par Getafe, le Barça s'en est remis à Pedro, auteur d'un triplé express, pour finalement s'imposer sur la pelouse du club madrilène (2-5), Fabregas ajoutant un doublé en fin de match. Grâce à ce succès, les Catalans reprennent les commandes de la Liga devant l'Atletico Madrid qu'ils devancent à la différence de buts. Le Real, qui se déplace à Valence plus tard dans la soirée, est sous pression.

Pendant longtemps on a vanté les vertus du jeu collectif barcelonais. Depuis quelques temps, force est de constater que les Blaugrana s'en remettent plus volontiers à des fulgurances individuelles plutôt qu'à leur cohésion. Privé de Messi, Xavi et Neymar, le Barça s'est longtemps cherché son homme providentiel face au 8e de la Liga. Brouillons en attaque, les hommes de Martino ont surtout fait preuve d'une incroyable passivité en défense où la paire Mascherano-Piqué est de plus en plus dépassée. Escudero, dès la 10e minute, et Lisandro Lopez, délaissé sur un corner, perçaient à jour la fébrilité de la charnière. Pour le dirigeants du club catalan, il devient urgent de se pencher sur le recrutement d'au moins un défenseur central sous peine de connaître quelques grosses désillusions en 2014. Le mercato d'hiver leur en donnera-t-il l'occasion ? 

Pedro, la troisième voie

Heureusement pour le Barça, son secteur offensif est beaucoup moins touché. Car quand Messi ou Neymar ne sont pas là pour affoler les défenseurs et les compteurs, il y a toujours un troisième homme pour jouer les sauveurs. Cette fois, c'était Pedro. En huit minutes, l'international espagnol réalisait un triplé qui allait totalement renverser le cours d'un match pourtant très mal embarqué pour les visiteurs. Une balle piquée (34e), une frappe du droit enroulée (41e) et un but de renard (42e) évitaient le pire à Barcelone qui, pendant quelques temps, avait vu l'Atletico s'envoler en tête de la Liga. Fabregas, en seconde période, se chargeait d'offrir un peu d'air aux siens mais, ce samedi soir, le véritable héros s'appelait Pedro. 

Julien Lamotte