Zidane

Zinédine Zidane redevient entraîneur du Real Madrid

Publié le , modifié le

Comme annoncé par la presse espagnole dans la journée de lundi, Zinédine Zidane est bien de retour au Real Madrid. Le club espagnol a officialisé l’arrivée du Français pour les trois prochaines saisons - jusqu'en juin 2022 - via un communiqué publié dans la soirée. Il remplace Santiago Solari au poste d’entraîneur, neuf mois seulement après avoir quitté la Casa Blanca sur un troisième titre de champion d’Europe.

L’histoire d’amour entre Zinédine Zidane et le Real Madrid n’est pas terminée. Moins d’un an après avoir quitté la capitale espagnole, le Français est de retour au poste d’entraîneur du Real, qu’il a occupé entre 2016 et 2018. Le club a officialisé la signature de Zidane dans la soirée de lundi, en lieu et place de Santiago Solari, qui est donc limogé moins de cinq mois après avoir repris les rênes de la maison blanche. Il paye les éliminations successives en Copa del Rey et en Ligue des Champions, et la défaite cruciale face au Barça dans la course au titre.

Une légende éternellement liée à son club. Alors que de nombreux médias annonçaient avec insistance le nom de Zidane du côté de la Juventus pour succéder à Massimiliano Allegri la saison prochaine, le Français a finalement répondu à l’appel de Florentino Pérez pour succéder à Santiago Solari, limogé avec effet immédiat. « Le conseil d’administration du Real Madrid, réuni aujourd’hui, a décidé de mette fin au contrat liant Santiago Solari au club en tant qu’entraîneur de l’équipe première (…) Le conseil d’administration a également approuvé la nomination de Zinédine Zidane en tant que nouvel entraîneur du club, avec incorporation immédiate pour le reste de la saison en cours et les trois suivantes, jusqu’au 30 juin 2022 » a écrit le Real Madrid dans un communiqué.

Neuf mois plus tard

Joueur du Real entre 2001 et 2006, revenu en 2016 pour sa première expérience en tant qu'entraîneur principal, Zidane a tout gagné à Madrid. Véritable légende du club, il a réussi l'exploit de devenir le premier entraîneur à remporter trois Ligue des Champions consécutives, en deux saison et demie passées en Castille. Alors qu'il semblait avoir fait le tour de la question, l'ancien capitaine de l'équipe de France avait décidé de quitter le club en mai dernier, estimant qu'il ne se sentait plus capable de "faire gagner son équipe". Le Français avait toutefois laissé la porte entrouverte, expliquant qu'il ne s'agissait peut-être que d'un "au revoir" au club qui lui a "tout donné". Les adieux n'auront finalement duré que neuf mois, le temps pour Julen Lopetegui et Santiago Solari de faire couler la maison blanche. 

Nommé entraîneur du Real sur fond de polémique avant le mondial en Russie, Lopetegui a payé le mauvais début de saison des merengues, ne tenant que 139 jours au poste d'entraîneur. Son successeur n'aura pas fait mieux. Arrivé en octobre dernier à la tête du Real, Santiago Solari vient d'être démis de ses fonctions après 133 jours d'exercice. Après des débuts prometteurs, l'ancien coach de la Castilla n'a finalement pas tenu la cadence. Il n'a pas survécu à la crise entamée début mars, après une série de revers marqués par une double confrontation humiliante face au Barça (0-1), (0-3). Éliminé dans la course au titre en Liga, sorti en demi-finale de la Copa del Rey, la Casa Blanca a définitivement touché le fond mardi dernier, en concédant une énième défaite à domicile (1-4) face à l'Ajax Amsterdam en huitième de finale de la Ligue des Champions, synonyme d'élimination. La première à ce stade de la compétition depuis plus de dix ans. 

Dans l'impasse, Florentino Pérez a donc cherché son sauveur. Tout trouvé, le nom de Zinédine Zidane est apparu comme une évidence aux yeux du président du Real. Selon les informations des médias espagnol, deux petits coup de fils auraient suffi à convaincre le Français d'un retour, alors que le club n'a quasiment plus rien à jouer d'ici à la fin de la saison, si ce n'est d'assurer sa qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Libre de s'engager où il le souhaitait, Zidane revient dans son club de cœur les mains libres, son président lui ayant certainement donné des garanties pour la saison à venir. Le mercato d'été devrait être agité du côté du Real. Plusieurs cadres (Marcelo, Bale, Modric) sont annoncés partants, alors que d'autres grands noms pourraient leur succéder (Hazard, Icardi, Neymar). L'avenir dira si Zidane parviendra à rééditer ses exploits passés. Il a jusqu'en 2022 pour le prouver.