Neymar, l'attaquant brésilien du Barça.
Neymar, l'attaquant brésilien du Barça. | AFP

Neymar pourrait quitter le FC Barcelone contre 190 millions d'euros

Publié le , modifié le

En atomisant Valence (7-0), le FC Barcelone a signé son 27e match sans défaite. Les Catalans ont un pied et neuf orteils en finale de Coupe du Roi, ils caracolent en tête de la Liga et font partie des grands favoris pour la Ligue des champions. Bref, tout va bien en Catalogne. Mais, un cas préoccupe le Barca, celui de Neymar. Les démêlés du Brésilien avec le fisc espagnol pourraient pousser le joueur à quitter le Barca, alors qu'une offre de 190 millions d'euros aurait été transmise par un club anglais.

Le Barca, Messi et Suarez se sont régalés face à Valence mercredi soir. Les Catalans ont pratiquement leur billet pour la finale de Coupe du Roi suite à ce succès 7-0, Messi avec son triplé a passé la barre des 500 buts et Luis Suarez reste sur 35 buts en 33 matches cette saison. Le "M" et le "S" de la MSN pouvaient avoir le sourire. Et le "N" dans tout ça? Neymar a bien signé deux passes décisives mais il a aussi manqué un penalty. La seule ombre dans un succès éclatant, mais aussi le symbole d'une période un peu moins faste pour Neymar. Celui qui a porté le club catalan pendant l'absence de Messi cet automne, vit un début d'année 2016 mitigé.

Son apparition sur le podium du Ballon d'Or (derrière Messi et Ronaldo) prouve que l'avenir lui appartient. Mais cet avenir n'est pas tout à fait dégagé. Ce ne sont évidemment pas ses qualités footballisitques qui sont remises en cause. Comme le dit Raynald Denoueix dans le dossier que France Football a consacré au joueur qui va fêter ses 24 ans ce vendredi, il lui manque "rien, vraiment rien" pour être au niveau des deux autres (Messi et Ronaldo, ndlr). Non, si il y a des réserves, elles portent sur l'extra-sportif. Ses démêlés avec la justice espagnole pourrait même le pousser à quitter Barcelone.

Le Fisc le pousse au départ?

Mardi, la veille du festival du Barca, Neymar a dû affronter d'autres adversaires qui lui posent actuellement bien plus de problèmes que ceux de Liga. A Madrid, il a été auditionné par un juge espagnol dans le cadre de l'enquête sur les conditions de son transfert au club catalan en 2013. Un transfert qui n'en finit plus de faire jaser, de l'autre côté des Pyrénées et aussi au Brésil, et qui empêche la prolongation du joueur à Barcelone. Les multiples procédures ouvertes contre lui en Espagne et dans son pays peuvent-elles convaincre le joueur de quitter le Barça ? En pleine négociation, son père et agent Neymar Senior, omniprésent dans la vie de la star, a dit ne pouvoir rien signer sans "stabilité fiscale".

Sur le terrain et quotidiennement, rien ne semble transparaître selon Luis Enrique. "Neymar m'a l'air comme d'habitude, un garçon très joyeux, très rigolo et qui prend du plaisir en jouant au football", a commenté le Luis Enrique en conférence de presse, réaffirmant que son joueur n'était pas affecté par sa situation. "Je le vois prendre du plaisir chaque jour, à l'entraînement, en déplacement, dans le vestiaire. Cette affaire qui nous poursuit depuis plusieurs saisons n'est pas une nouveauté. Je trouve que Neymar est dans son style habituel et je l'invite à continuer à prendre du plaisir en jouant au football", a-t-il expliqué.

190 millions venus de Premier League

Cette affaire judiciaire occupe l'espace médiatique alors que des rumeurs de transfert ont fleuri ces dernières semaines. Un jour c'est le Real Madrid qui serait prêt à faire des folies pour jouer un mauvais tour à son rival, un jour c'est le PSG qui se serait positionné. Ce jeudi, c'est la Premier League qui s'intéresse au Brésilien. Le père du joueur, qui est aussi son agent, a affirmé pendant son audition de trois heures qu'un club anglais serait prêt à offrir 190 millions d'euros - le montant de sa clause libératoire -. S'il n'a pas dévoilé le nom du club, le quotidien anglais le Sun affirme que l'offre proviendrait de Manchester United. Son voisin, City, serait également sur les rangs. L'argument des Citizens pour le convaincre serait le nom du futur entraîneur, Pep Guardiola, sous les ordres de qui Neymar adorerait travailler. Le Brésilien a, de son côté, toujours clamé son amour du Barca. Mais ce refrain pourrait changer si sa situation judiciaire trouble venait à perdurer.