Neymar Barcelone
Neymar (Barcelone) | LLUIS GENE / AFP

Neymar libère le Barça

Publié le , modifié le

Rentré en jeu à quelques minutes de la fin du match alors que le Barça était tenu en échec par l'Athletico Bilbao, le Brésilien Neymar s'est offert un doublé qui permet aux Catalans de conforter leur place de leader de la Liga après trois journées (2-0). Le Real et l'Atletico, qui s'affrontent plus tard dans la soirée, sont déjà sous pression.

Servi à chaque fois par Lionel Messi, le Brésilien entré à l'heure de jeu a  frappé deux fois en cinq minutes (79, 84) pour débloquer un match cadenassé où  le Barça s'est longtemps heurté au gardien basque Gorka Iraizoz. Au classement, le club catalan compte désormais neuf points en trois  matches et est assuré de conserver la première place ce week-end. Mieux, il va  pouvoir attendre tranquillement le derby entre le Real Madrid et l'Atletico  (18h00 GMT), assuré de creuser l'écart sur l'un de ses adversaires, voire les  deux.

Ce résultat face à une équipe de Bilbao accrocheuse valide la stratégie  osée de Luis Enrique, qui avait choisi au coup d'envoi de laisser sur le banc  des joueurs du calibre de Neymar, Gerard Piqué et Xavi. La rencontre a longtemps été cadenassée, l'Athletic gênant le Barça par son  pressing haut et sa défense resserrée, avec la sentinelle Ander Iturraspe au  milieu et le solide défenseur central français Aymeric Laporte. Dans ce contexte, Lionel Messi, de retour après un pépin à une cuisse, n'a  pas eu beaucoup de ballons exploitables en début de match et c'est surtout le  jeune Munir (19 ans) qui a animé les débats. Sans complexe, le tout frais international espagnol (1 sélection) aurait pu  ouvrir le score à bout portant sans un arrêt réflexe du gardien Gorka Iraizoz  (44). Sur une action similaire en début de match, le portier basque avait eu la  même réussite devant Pedro (5).

Le Barça poussait sans succès et c'est finalement l'entrée de Neymar à la  place de Munir à une demi-heure de la fin qui a débloqué les choses. Le Brésilien a d'abord bénéficié d'un ballon parfait en profondeur de Messi  pour ajuster Iraizoz d'une frappe croisée dans le petit filet (79). Puis  l'attaquant a parfaitement repris le ballon à la réception d'une passe en  retrait du même Messi, auteur d'un beau numéro de soliste (84). Ces deux buts ont récompensé la performance d'ensemble du Barça, qui s'est  montré solide en défense, avec une mention spéciale pour un Jérémy Mathieu très  propre, et persévérant en attaque. Les Catalans peuvent désormais se tourner sereinement vers le début de leur  campagne en Ligue des champions mercredi contre l'Apoel Nicosie, une  compétition que Bilbao s'apprête également à retrouver 16 ans après sa dernière  participation à la phase de poules.

AFP