Lionel Messi (FC Barcelone) tente de déborder Pépé (Real Madrid)
Lionel Messi (FC Barcelone) tente de déborder Pépé (Real Madrid) | LLUIS GENE LLUIS GENE / AFP

Mourinho: "Le problème de Pepe s'appelle Varane"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du Real Madrid José Mourinho a affirmé que le problème du défenseur central Pepe s'appelait Raphaël Varane, répondant ainsi à des propos de Pepe qui avait pris la défense du gardien de but Casillas, que Mourinho ne fait plus jouer depuis début avril. "C'est très simple d'analyser ce qui arrive à Pepe. Son problème porte un nom et il s'appelle Raphaël Varane", a lâché un Mourinho très remonté en conférence de presse.

"Il n'y a pas besoin d'être très intelligent pour comprendre que nous  parlons de frustration. Ce n'est pas facile pour un homme de 31 ans avec un  certain bagage d'être bousculé par un jeunot de 19 ans. Et c'est un jeune  fantastique, que j'ai eu le courage de lancer. A partir de là, la vie de Pepe a  changé", a estimé Mourinho. Cette saison, sa deuxième sous les couleurs du Real Madrid, le jeune  Français Varane a explosé et ravi sa place de défenseur central titulaire au  Portugais Pepe.

Pepe paye son soutien à Casillas

Pepe avait, lui, récemment réclamé "plus de respect" de la part de son  entraîneur à l'égard de Casillas, que "Mou" ne fait plus jouer depuis début  avril alors que le gardien est remis d'une fracture à un pouce. "Mou" a réaffirmé mardi sa préférence pour Diego Lopez, recruté au mercato  d'hiver pour assurer au départ l'intérim pendant la blessure de Casillas, mais  qui n'a depuis pas été délogé du poste de N.1. "Je préfère Diego Lopez à Casillas, c'est tout. Ce n'est pas une décision  personnelle. Moi, ce que j'aime, c'est un portier qui joue bien avec les pieds,  qui est dominateur dans les airs et qui est un véritable phénomène sur sa  ligne", a-t-il expliqué pour justifier la relégation sur le banc de "San Iker",  champion du monde et double champion d'Europe.

Mourinho a même affirmé que tant qu'il serait entraîneur, Diego Lopez  "serait titulaire", s'il était en pleine possession des moyens. A dix jours de la finale de la Coupe du Roi contre l'Atletico Madrid et  alors que l'avenir de Mourinho au Real Madrid n'est toujours pas déterminé, la  rupture est en tout cas consommée entre l'entraîneur et une partie de son  vestiaire.

AFP