Lionel Messi FC Barcelone
Lionel Messi (FC Barcelone) | JOSEP LAGO / AFP

Messi et le Barça déjà au point

Publié le , modifié le

Un doublé de Messi et un but du jeune Mounir ont permis à un Barça pourtant réduit à dix pendant plus de 45 minutes de battre facilement Elche lors de la première journée de Liga (3-0). Débuts réussis pour Luis Henrique sur le banc catalan.

Même sans Neymar, touché à la cheville, ni Luis Suarez, non qualifié, ce Barça version 2014-2015 ne manquait pas d'attraits pour ouvrir le bal. A commencer par la présence de Jeremy Mathieu en défense centrale, le Français étant associé à Mascherano, ou la titularisation du jeune prodige hispano-marocain Mounir à la pointe de l'attaque. Le Croate Rakitic, au milieu de terrain, était également observé de près par les fans du Camp Nou. Si l'apport de ce sang neuf aura donné satisfaction à tous les socios, c'était bien le niveau affiché par Lionel Messi qui les aura sans doute le plus rassuré. Dans quel état d'esprit, et de forme physique, allait apparaître l'Argentin après la déception de sa finale perdue en Coupe du monde ? Les premiers ballons touchés, et quelques dribbles dont il a le secret, donnaient les premiers éléments de réponse : Messi a toujours faim. 

Quant au niveau de jeu des Catalans, et des premières "touches" apportées par Luis Enrique, l'impression générale était également plutôt bonne, même si elle était à relativiser compte tenu de la faiblesse de l'adversaire. Elche, qui avait terminé la saison passée à la 16e place, a vécu 90 minutes ou presque arc-bouté sur son but. Mais là où les Blaugrana donnaient si souvent l'impression de jouer à la passe à dix sous l'ère Tata Martino, ils montraient cette fois beaucoup plus d'envie dans les appels et le pressing. A confirmer toutefois dans les prochaines rencontres... Le talent, lui, est toujours là. Celui de Mounir, insolent d'audace, et celui d'Iniesta, toujours aussi écoeurant de facilité, n'était pas récompensé, leurs deux frappes du gauche se heurtant à la barre de Tyton (22e et 32e).

La promesse Mounir

Il fallait pourtant concrétiser cette domination constante et pour cela, le Barça pouvait toujours compter sur Messi. Un contrôle orienté enchaîné par une frappe au ras du poteau suffisaient au numéro 10 argentin pour ouvrir le score (1-0, 42e). On pensait les Catalans partis pour une démonstration mais, dans la foulée du but de Messi, son compatriote Javier Mascherano se faisait exclure pour une faute en position de dernier défenseur (43e). Un coup dur qui, finalement, n'allait être qu'un simple contre-temps.

Dès la reprise, Mounir justifiait son statut de grand espoir du club en même temps qu'il mettait à l'abri les siens grâce à une merveille de demi-volée de l'extérieur du gauche consécutive à une passe déviée de Rakitic (2-0, 46e). Premier match avec l'équipe première et premier but pour El  Haddadi, 18 ans. Ça promet pour la suite... En tout cas, si Elche avait encore quelques espoirs de profiter de sa supériorité numérique pour revenir au score, c'était raté. D'autant que Messi, intenable, creusait encore l'écart sur un nouvel exploit personnel et une nouvelle frappe téléguidée au sortir d'une série de crochets (3-0, 63e). Luis Enrique ne pouvait pas souhaiter de plus beau cadeau de bienvenue. 

Julien Lamotte