Lionel Messi Barcelone
Lionel Messi (Barcelone) | MIGUEL RIOPA / AFP

Messi est innocent selon le FC Barcelone

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a réagi ce jeudi après-midi après la plainte déposée à l'encontre de son joueur vedette Lionel Messi et son père Jorge la veille. Le club catalan par l'intermédiaire de son président Sandro Rosell a déclaré, lors d'une conférence de presse, n'avoir "aucun doute sur l'innocence de Messi" dans cette affaire

Accusés d'avoir dissimulé près de 4 millions d'euros sur leur déclaration d'impôts entre 2006 et 2009, Lionel Messi et son père sont poursuivis par le pôle financier du parquet de Catalogne. Dans ce dossier qui le secoue, l'Argentin, qui a été attaqué de toutes parts dans la presse ce jeudi, peut compter sur le soutien indéfectible de son club."J'ai parlé avec la famille. Ils sont très sereins, super sereins. Et nous, comme club, nous sommes aussi sereins et de plus, nous lui apportons notre soutien car nous n'avons aucun doute sur l'innocente totale de Leo", a-t-il assuré. Messi et son père auraient falsifiés chaque déclaration d'impôt entre 2006 et 2009. Selon le quotidien espagnol El Pais, ils auraient entrepris de cacher les droits à l'image du joueur à l'Etat espagnol pour les placer dans des sociétés-écrans basées dans des paradis fiscaux (Belize et Honduras) via des entreprises installés au Royaume-Uni et en Suisse. Messi et son père pourraient être prochainement entendus par un juge d'instruction.

Soutien 

Sur son compte Facebook, Lionel Messi affirmait mercredi n'avoir "jamais commis d'infraction d'aucune sorte". Interrogé sur un éventuel soutien juridique du club à Lionel Messi, Sandro  Rosell a répondu qu'au FC Barcelone "nous soutenons évidemment nos joueurs en toutes circonstances". "Légalement, il faut voir. C'est autre chose. Je ne sais pas si légalement, nous pouvons agir au nom de Messi". "Il faut en parler avec les services juridiques et surtout avec ses services juridiques", a-t-il insisté. Concernant les droits à l'image payés par le club au joueur, Sandro Rosell  a affirmé que "les équipes de football et le Barça payent des droits à l'image"  car "la loi permet que 15% de son salaire soient payés en droit à l'image". "C'est normal, habituel et c'est ce que font la majorité des joueurs en  Espagne", a-t-il précisé. Le parquet de Barcelone affirme que "sur les exercices 2006, 2007, 2008 et  2009", Lionel Messi "a obtenu d'importants revenus dérivés de la vente des  droits d'exploitation de son image, des revenus qui auraient dû être soumis" à l'impôt sur le revenu en Espagne.

10e sportif le plus riche du monde

Plus précisément, il soupçonne Lionel Messi et son père d'avoir "feint de céder des droits à l'image" du joueur "à des sociétés écrans installées dans  des paradis fiscaux (Belize, Uruguay)". En parallèle, ils signaient des contrats liés à ses droits à l'image avec  d'autres sociétés "installées dans des juridictions de convenance (Royaume-Uni, Suisse)". Des revenus étaient transférés de ces dernières vers les paradis fiscaux, Belize ou Uruguay, "sans pratiquement se soumettre à aucun impôt, et en plus  avec une opacité totale vis-à-vis du Trésor public espagnol", selon le parquet. Lionel Messi arrive en juin à la dixième place des sportifs les plus riches du monde de la liste du magazine Forbes, qui lui attribue un salaire de 20,3 millions de dollars (15 millions d'euros) et des revenus commerciaux s'élevant à 21 millions de dollars (15,53 millions d'euros).

Plus d'infos à suivre