Lionel Messi
Lionel Messi prend le meilleur sur la défense de l'Atlético | SIPA - PAUL WHITE

Messi délivre Barcelone sur le terrain de l'Atlético

Publié le , modifié le

Lionel Messi, remplaçant en début de match, a inscrit le but vainqueur pour le FC Barcelone sur le terrain de l'Atlético Madrid (2-1), lors de la 3e journée de la Liga. Dans ce match au sommet entre les deux derniers champions d'Espagne, les Barcelonais ont pu compter sur leur Argentin, entré en jeu 17e minutes avant, mais aussi sur leur Brésilien Neymar, auteur du coup franc égalisateur (55e) quatre minutes après l'ouverture du score de Fernando Torres (51e). Le Barça s'empare de la première place, en attendant le match du Celta Vigo contre Las Palmas dimanche.

C'est assez rare pour être signalé. Lionel Messi sur le banc du FC Barcelone, cela n'arrive pas souvent. A Madrid, pour le sommet précoce entre les deux derniers champions d'Espagne, Luis Enrique s'était passé d'une de ses stars pour débuter la rencontre. Mais au moment de la décision, l'Argentin est sorti de sa boîte pour glisser le ballon au fond des filets, au terme d'un cafouillage madrilène parfaitement utilisé par les Barcelonais dans un jeu en triangle d'école.

"Nous avons eu la possibilité de parler avec 'Leo'. C'est un joueur extrêmement  important et son état de forme est capital mais il sortait d'un voyage (en  sélection, NDLR) et il était mieux pour nous qu'il ne prenne pas de risque.  Quand il est entré, il a été décisif, comme toujours. Il faut prendre soin de  nos joueurs", expliquait l'entraîneur catalan. "Il a été déterminant quand il est entré sur le terrain,  mais c'est un joueur habitué à changer le visage des matches", constatait Diego Simeone. "Ce match a été dominé par  Barcelone, au niveau de la possession, de la défense... Nous n'avons pas joué  un bon match. Nous avons eu un bon début de seconde période qui a amené notre  but, mais à part ça, Barcelone a été absolument dominateur."

Ce but est d'autant plus important pour Messi qu'il l'a dédié à son fils, né voici quelques jours. Pendant une heure de jeu, sans l'Argentin, le Barça avait globalement  dominé mais c'est l'Atletico qui a marqué le premier, profitant des faiblesses  de la défense barcelonaise. Affaiblie par les absences (Claudio Bravo, Gerard Piqué, Daniel Alves),  l'arrière-garde blaugrana a en outre été déstabilisée par la sortie sur  blessure de Thomas Vermaelen (25e), même si le Français Jérémy Mathieu, entré à  sa place, n'a pas démérité. Ainsi, le stade Calderon s'est levé d'un bond sur une main non signalée  dans la surface de Javier Mascherano (49e). Et la défense barcelonaise a été  surprise par un départ dans le dos de Fernando Torres, qui est allé battre le  gardien Marc-André ter Stegen avec l'aide du poteau (52e). Après un trois contre deux gâché, Neymar s'est racheté en délivrant un coup franc extraordinaire dans la lucarne pour égaliser (55e). Puis, Messi est sorti de son siège...