messi barça levante 092014
Messi aurait aimé passer | AFP

Messi, buteur et double passeur

Publié le , modifié le

Lionel Messi, buteur et double passeur, a permis au FC Barcelone de balayer Levante (5-0) dimanche à Valence lors de la 4e journée du Championnat d'Espagne, dont le club catalan occupe la première place grâce à un sans-faute depuis le début de saison.

Quatre matches, quatre victoires et aucun but encaissé: au stade Ciutat de  Valencia, le Barça a encore rendu une copie parfaite grâce à deux passes  décisives de Messi pour Neymar (34) et Sandro (57), ses quatrième et cinquième  en Liga cette saison, et un coup de canon signé Ivan Rakitic (44). Pedro, servi en retrait par Jordi Alba (64), et Messi, d'un joli lob (72),  ont scellé le score face à une équipe de Levante réduite à 10 juste avant la  pause.

Avec 12 points, les Catalans sont solidement installés en tête de la Liga  avec deux longueurs d'avance sur le FC Séville (2e), vainqueur à Cordoue  dimanche (3-1), quatre sur l'Atletico (3e) et six sur le Real Madrid (7e). Et les hommes de Luis Enrique se sont trouvés un nouveau meneur de jeu en  la personne de Messi, buteur en série reconverti dans un rôle plus reculé de  maître ès dernières passes.

C'est lui qui, affichant une complicité de plus en plus évidente avec  Neymar, a alerté le Brésilien d'un petite louche dans la surface. Ce dernier a  profité de l'erreur du gardien de Levante pour marquer dans le but vide (34)  son 3e but en Liga cette saison, le troisième sur une passe de Messi. Un peu plus tard, c'est encore l'Argentin qui a attiré à lui tous les  défenseurs avant de décaler dans la surface le jeune Sandro (19 ans), buteur  d'un plat du pied (57).

Messi rate un penalty

Comme pour symboliser ce nouveau rôle plus altruiste, le quadruple Ballon  d'Or s'est même permis le luxe de rater un penalty! Lancé par Andres Iniesta dans la surface, il a provoqué la faute et  l'expulsion du défenseur Loukas Vyntra (40) mais, au moment de convertir la  sanction, Messi a trop ouvert son pied gauche et sa frappe puissante a frôlé le  poteau.

A 1-0, cela aurait pu dérégler la belle mécanique barcelonaise. Mais  Rakitic, qui a avoué il y a quelques jours que Luis Enrique lui avait demandé  de ne pas hésiter à frapper de loin, a suivi les conseils de son entraîneur:  sur un ballon mal repoussé, il a adressé un puissant tir tendu qui est allé se  ficher dans le petit filet opposé, soit son tout premier but sous le maillot du  Barça (44). D'ailleurs, Messi s'est rattrapé en fin de match en inscrivant son 3e but  en Liga cette saison sur un petit ballon piqué qui a lobé le gardien adverse  (72).

Le seul point noir de la soirée barcelonaise est peut-être à chercher du  côté de la défense, qui, à l'image du Français Jérémy Mathieu, a connu quelques  ratés qui auraient pu lui coûter cher en début de rencontre. Ainsi, l'international tricolore s'est manqué devant José Luis Morales  (15), qui a filé vers la surface mais dont le centre a été détourné en corner.  Mathieu a aussi dévissé un ballon plein axe très dangereux (68) avant de se rattraper par son apport offensif.

Quant à Neymar, il a été au centre d'un imbroglio après s'être semble-t-il  fait mal à une cheville. Resté au sol sur la touche, le Brésilien a mis du  temps à se relever et quand il l'a fait, visiblement indemne, Luis Enrique  avait déjà décidé de le remplacer par Sandro (51), à la grande incompréhension  du Brésilien, qu'on a vu ensuite assez contrarié sur le banc de touche. Une scène somme toute bénigne au vu de l'impeccable début de saison du Barça.

AFP