Valverde Zidane Real Barça
Si Zidane a quitté le Real, Valverde sera toujours sur le banc du Barça. | AFP

Mercato : Le Real patiente, le Barça bombe le torse

Publié le , modifié le

Comme chaque année la rivalité entre le Real et le Barça va faire rage en Liga et en Ligue des Champions. D'un côté, les Catalans espèrent conserver leur titre national et aller plus loin sur la scène européenne. Les Madrilènes, eux, ne cèderont pas facilement leur place sur le trône européen. Mais pour le moment le mercato estival semble faire pencher la balance du côté de Barcelone, particulièrement actif. Alors que le Real Madrid est assez apathique au moment où il vient de perdre Cristiano Ronaldo et Zinédine Zidane.

Florentino Pérez, le président du Real Madrid, avait promis "des joueurs magnifiques" pour remplacer Cristiano Ronaldo. Cette déclaration date du 18 juillet. Elle est pour l'instant restée vaine. Depuis, aucun nouveau visage n'a pointé le bout de son nez dans la capitale espagnole.

Le Barça dégaine la carte Vidal

Pendant ce temps-là, le Barça dégaine à tout va et recrute à chaque ligne. Clément Lenglet est arrivé de Séville pour 36M€ pour renforcer la charnière catalane. Au milieu, le jeune brésilien Arthur (21 ans) et l'expérimenté Arturo Vidal (31 ans) comblent les départs du légendaire Andrés Iniesta et de l'éphémère Paulinho

Devant, aucun départ mais une arrivée de choix pour accroître le pouvoir offensif d'une des meilleures attaques d'Europe. En plus de Lionel Messi, Luis Suarez, Philippe Coutinho et Ousmane Dembélé, le Barça s'est attaché les services du Bordelais Malcom.

Le lourd héritage CR7

Il serait tout de même de mauvaise foi d'affirmer que le Real n'a recruté personne cet été. Les Merengues ont en effet enregistré l'arrivée de l'international espagnol Alvaro Odriozola, qui sera mis en concurrence avec Dani Carvajal sur le flanc droit de la défense. L'autre recrue majeure se nomme Vinicius Junior, mais le prodige de 18 ans n'a encore rien prouvé et n'est pas assuré d'avoir du temps de jeu.

Il est pour le moment le seul joueur offensif à être arrivé après le départ de Cristiano Ronaldo. Remplacer un quintuple ballon d'or n'est déjà pas chose aisée. Lapalissade, euphémisme, je vous laisse en juger. Les clés du carrosse ne seront pas confiées à un jeune sans référence au haut niveau, mais le Real ne pourra pas non plus s'appuyer sur un seul joueur devant.

Le Real sur un piédestal brumeux

Les blessures à répétition de Gareth Bale ont fait de l'explosif gallois un joueur peu fiable. Quant à Karim Benzema, il ne pourra tirer à lui seul l'attaque madrilène. Le Français sait toujours faire briller ses partenaires - et même plus que jamais (12 passes décisives en Liga) - mais ne marque quasiment plus - seulement 5 buts la saison dernière.

Oui, le Real a prouvé qu'il était intouchable sur la scène européenne ces trois dernières années, mais cette saison suscite un peu d'inquiétude. Le départ de Ronaldo, celui de Zidane, le timing embarrassant de l'arrivée de Lopetegui et l'apathie du mercato... Ajoutez à cela des performances peu reluisantes sur la scène nationale l'année dernière - une troisième place et 17 points de retard sur le Barça. L'avenir du Real parait plus flou que celui de son rival.

Andréa La Perna @A_LaPerna