Antoine Griezmann, l'attaquant de l'Atlético Madrid, en janvier 2018.
Antoine Griezmann, l'attaquant de l'Atlético Madrid, en janvier 2018. | AFP

Mercato : le Barça "dément vigoureusement" un "pacte secret" avec Griezmann

Publié le , modifié le

Samedi matin, la presse catalane révélait l'existence d'un accord entre le FC Barcelone et Antoine Griezmann. Le club blaugrana, habituellement silencieux, s'est senti obligé de balayer ces rumeurs.

Cette fois, le Barça a brisé le silence. Non, il n’existe pas de "pacte secret" entre le club blaugrana et Antoine Griezmann. Non, les dirigeants catalans n’ont pas trouvé un accord avec l’attaquant français de l’Atlético Madrid. Du moins, officiellement. Par le biais d’un communiqué publié ce samedi,  "le FC Barcelone dément vigoureusement les informations apparues ces dernières heures dans différents médias au sujet du joueur de l’Atlético Madrid Antoine Griezmann et d’un lien supposé avec notre club". 

La mise au point du Barça est en fait une réponse aux informations divulguées le matin même par la presse catalane. En Une, Sport évoquait un "pacte secret" avec Antoine Griezmann. "L’attaquant de l'Atlético Madrid a trouvé un accord avec l’équipe blaugrana et sera sous les ordres d’Ernesto Valverde la saison prochaine", affirme même Sport. La transaction pourrait se conclure après la Coupe du monde, en Russie.

Ce "pacte secret" prévoirait deux scénarii : soit le Barça négocie directement un transfert de Griezmann avec l’Atlético ; soit il active la clause libératoire du joueur, fixée à 200 millions d’euros, mais divisée par deux au 1er juillet prochain. "Sport peut assurer que l’engagement entre le Barça et Griezmann est tel qu’il existe une pénalité, habituelle dans ce genre d’accords privés, si l’opération n’était pas menée à bien", souligne le journal sportif, sans citer de source.

Autre indice, avancé cette fois par Mundo Deportivo : le numéro 7 lui serait déjà réservé, Philippe Coutinho récupérant le 14 laissé vacant par Javier Mascherano. 

Démenti catégorique du Barça, qui "exprime (son) malaise face à ces faits et réaffirme son entier respect vis-à-vis de l’Atlético Madrid comme institution". Et pour cause : le club colchonero a déposé une plainte devant la Fifa pour dénoncer des "contacts répétés" avec Griezmann, estimant que ces approches pouvaient "affecter le déroulement d’une compétition comme la Liga". Le contrat de Griezmann avec l’Atlético court jusqu’en 2022.

Gil Baudu @gbaudu