Javier Mascherano
Javier Mascherano dans le viseur de la justice espagnole | JOAN VALLS/ / NURPHOTO

Mascherano devant un juge espagnol le 29 octobre

Publié le , modifié le

Le joueur argentin du FC Barcelone Javier Mascherano devra comparaître le 29 octobre devant un juge espagnol pour répondre de délits de fraude fiscale présumés, a annoncé le tribunal supérieur de justice de la Catalogne.

La justice espagnole avait annoncé le 28 septembre avoir ouvert une enquête  à l'encontre du milieu argentin, soupçonné d'avoir utilisé des sociétés  étrangères pour dissimuler au fisc les revenus tirés de ses droits à l'image. "La magistrate l'a cité à comparaître le 29 octobre, pour débuter  l'instruction", a indiqué le tribunal dans un communiqué. Dans une plainte déposée début septembre, le parquet de Barcelone avait  estimé la fraude à environ 1,5 million d'euros. Le procureur avait affirmé que  Mascherano "n'avait versé au Trésor public aucune des sommes obtenues de ses  droits à l'image" lors des exercices 2011 et 2012.

Le parquet soupçonne l'international argentin de 31 ans d'avoir dissimulé  ces revenus via deux sociétés, implantées respectivement sur l'île portugaise  de Madère et aux Etats-Unis, sans verser au fisc espagnol les sommes dues. Le 9 septembre, Mascherano a d'ailleurs versé au Trésor public une  régularisation d'un peu moins de 1,75 M EUR, "correspondant à la part fraudée  et aux intérêts", avait souligné le procureur. Le joueur devra se présenter au tribunal de Gava, station balnéaire de la  banlieue de Barcelone, où il est domicilié.

Il y a deux ans, devant ce même tribunal, son compatriote et partenaire au  FC Barcelone, Lionel Messi, avait été entendu pour un cas similaire. Le  quadruple Ballon d'Or et son père sont accusés d'avoir caché au fisc une partie  des revenus tirés des droits à l'image du joueur, une évasion fiscale présumée  portant sur 4,16 M EUR. La semaine dernière, c'est un ancien joueur du Real Madrid, Xabi Alonso,  qui s'est trouvé mis en cause dans un dossier similaire par le quotidien  espagnol El Mundo. Le milieu espagnol, aujourd'hui au Bayern Munich, s'est  défendu en assurant avoir "scrupuleusement respecté ses obligations fiscales".

AFP