Martino : "Tout ne dépend plus de nous"

Martino : "Tout ne dépend plus de nous"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du FC Barcelone Gerardo Martino a reconnu samedi que son équipe, 3e du Championnat d'Espagne, n'avait plus son destin en main à une semaine du clasico mais a jugé qu'elle pouvait encore combler son retard de quatre points sur le Real Madrid.

"Nous ne pouvons plus dire comme il y a une semaine que tout dépend de  nous, tout ne dépend plus de Barcelone", a dit le technicien argentin en  conférence de presse. Avec trois défaites sur les six dernières journées de Liga, dont la  dernière à Valladolid (1-0) il y a une semaine, le club catalan a vu l'avance  de cinq longueurs dont il disposait à la trêve sur le Real se transformer en  retard de quatre points. Mais avant d'aller défier le leader merengue au stade Bernabeu le week-end  prochain, le Barça reçoit Osasuna dimanche (16h00 GMT) pour la 28e journée, un  "match d'une importance vitale" en vue du clasico, selon Martino.

"Si nous n'abordons pas le match de demain (dimanche) comme une finale qui  doit nous permettre d'avoir des chances supérieures lorsque nous jouerons  contre Madrid, alors nous compliquerons encore plus nos chances de titre",  a-t-il dit. "El Tata" veut néanmoins croire que le Barça (63 pts) peut encore profiter  d'un faux pas du Real (67 pts) et de son dauphin l'Atletico (64 pts), deux  équipes que les Catalans affronteront au cours des 11 journées qui restent.

"Tant que nous aurons du temps pour recoller et inverser la situation, je  m'attends à ce que nous continuions à essayer. Quand on dit que cela ne dépend  plus de nous, c'est parce que trois points ne suffisent plus pour revenir sur  le leader. Mais il reste 33 points à distribuer et l'avance qu'ont les deux  équipes de devant n'est pas de celles qui sont impossibles à combler", a conclu  Martino.

AFP