Gerardo Martino
Gerardo Martino, l'entraîneur du FC Barcelone | AFP - JUAN MABROMATA

Martino : "Asseoir notre position"

Publié le , modifié le

L'entraîneur du FC Barcelone Gerardo Martino a estimé que le choc au sommet contre l'Atletico Madrid samedi en Championnat d'Espagne (19h00 GMT) serait important pour marquer les esprits et "asseoir (la) position" du club catalan par rapport à ses adversaires espagnols et européens.

Quelles seront les conséquences de ce match pour le perdant ?
Gerardo Martino: "Je ne crois pas qu'il ait un caractère décisif, parce qu'il reste la  seconde phase entière à jouer. Il me paraît important par rapport à ce qui nous  attend, pour asseoir notre position, non seulement en Liga mais aussi en  Europe. Avec 19 journées encore à jouer en Liga, celui qui perdra ce match aura  bien évidemment le temps de récupérer. Mais sur le plan mental, ce match sera  important pour le vainqueur, surtout aux yeux des autres adversaires, en Liga  comme en Europe."
   
Quel genre d'Atletico vous attendez-vous à affronter ?
GM: "Je trouve que c'est une équipe très forte. Il me semble que sur les  derniers mois de 2013, de juillet à décembre, ç'a été probablement l'équipe la  plus compacte, la plus sérieuse et la plus solide d'Europe, pas seulement  d'Espagne. Mais dire que le Barça ne doit pas remporter chacun de ses matches,  je ne veux pas le faire. C'est une institution qui exige toujours le succès. Il  y a des forces égales et évidemment ça peut être un très bon match.

Après son retour de blessure réussi mercredi dernier, Lionel Messi  sera-t-il aligné d'entrée samedi au stade Calderon ?
G.M: "Il est bien, l'autre jour il a joué 30 minutes phénoménales. Ce qui est  sûr, c'est qu'il sort d'une période d'inactivité très longue et il faut évaluer  s'il sera en condition de jouer dans sa totalité un match de cette envergure.  Il est bien, il est dans le groupe et nous déciderons demain (samedi). (...) Il  est extrêmement concentré. Il s'agit de réussir le passage entre le fait d'être  sur le banc en jouant 30 minutes et le fait de jouer les matches en entier. On  reste toujours focalisé sur ce qu'on a vu en dernier, et c'est vrai qu'il a  fait 30 minutes phénoménales, mais ne perdons pas de vue qu'il reste sur  quasiment 60 jours d'inactivité."

AFP