Malgré le huis clos, la police espagnole intervient à la fin du match Getafe-Villareal, fini avec 4 expulsions, pour séparer les joueurs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Echauffourées à l'issue du match Getafe - Villareal
Echauffourées à l'issue du match Getafe - Villareal | AFP - JAVIER SORIANO

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré un stade vide de spectateur en raison de la pandémie du Covid-19, la police a eu du travail. L'Europe était l'enjeu de ce choc entre Getafe et Villareal, mercredi soir. Un seul point séparait les deux équipes, et au terme d'un match marqué par quatre expulsions (3 du côté de Getafe, 1 du côté de Villareal), des échauffourées ont éclaté entre les joueurs des deux équipes, contraignant la police à intervenir pour les séparer.

La conclusion de ce match pourrait être simple : Villarreal a remporté son duel pour l'Europe contre Getafe (3-1) lors de la 35e journée de Liga, et a consolidé ainsi sa 5e place au classement, provisoirement à trois points du Séville FC (60 pts), qui occupe la quatrième et dernière place qualificative pour la Ligue des champions. Les hommes du "Sous-marin jaune", l'une des surprises de la saison en Liga, ont accroché un 6e succès en 8 matches depuis la reprise du championnat post-pandémie. Santi Cazorla a réussi deux penalties (63e, 85e) et Ruben Pena a marqué dans les arrêts de jeu (90e+3). Hugo Duro avait égalisé de la tête pour Getafe (80e), toujours 6e (53 pts) au classement, avant que Villareal ne reprenne le dessus.

Mais ce qu'on retiendra aussi de cette rencontre au sommet pour l'Europe, c'est une image presque surréaliste. Alors que les mesures de distanciation demeurent dans la société civile, et que les sportifs peuvent de nouveau s'employer sur les terrains, les joueurs des deux équipes en sont venus aux mains. Au coeur d'échauffourées encore jamais vues sur les terrains de foot depuis la reprise : l'arbitre Estrada Fernandez. Pour les joueurs de la banlieue madrilène, il n'aurait pas dû siffler les deux penalties en faveur de leur adversaire. Le tout a abouti à une mêlée entre les joueurs des deux équipes, conséquence "de provocations des uns et des autres", selon l'entraîneur du "sous-marin jaune", Javi Calleja. Conséquence : l'arbitre a expulsé trois joueurs de Getafe (Allan Nyom, Damian Suarez, Xabier Etxeita) après le coup de sifflet final, et un à Villareal (Vicente Iborra). 

Malgré l'absence de public, les forces de l'ordre présentes dans l'enceinte ont été contraintes d'intervenir pour mettre fin à cette situation.