Luis Enrique, coach du FC Barcelone
Luis Enrique, coach du FC Barcelone | PAU BARRENA / AFP

Luis Enrique: "on ne s'en lasse pas"

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone "ne se lasse pas" de disputer des finales comme celle de la Coupe du Roi dimanche contre Séville (19h30 GMT), a déclaré samedi l'entraîneur barcelonais Luis Enrique, disant apprécier ce type de rendez-vous, "l'un des meilleurs matches qu'on puisse jouer".

Le Séville FC semble euphorique après son troisième titre consécutif en Europa League conquis mercredi. Vous attendez-vous à souffrir dimanche soir ?

Luis Enrique: "J'espère que non, mais dans quelle finale ne souffre-t-on pas? Surtout face à un adversaire plein d'optimisme, qui a des qualités et des possibilités. Ils ont quelques absences importantes mais Séville a démontré être une grande équipe. Je suis optimiste et je pense que nous allons gagner, mais ce sera difficile. Séville sera dans le coup jusqu'à la dernière minute."

Est-ce un avantage pour le Barça d'avoir eu une semaine complète de repos contre seulement quelques jours pour Séville ?

L. E.: "Séville a gagné à nouveau l'Europa League, de manière brillante, et c'est un coup de fouet suffisant pour leur permettre d'aborder cette nouvelle finale avec des chances de réussir un doublé. (...) Il faut les féliciter. Avec nous, c'est l'une des équipes les plus habituées à disputer des finales (ces dernières années) et en plus ils sont spécialistes des renversements de situation. La finale va être très attrayante. Il y aura match, peu importe qui marque en premier."

Quel bilan tirez-vous de vos précédentes confrontations cette saison (victoire 5-4 a.p. en Supercoupe d'Europe, défaite 1-2 puis succès 2-1 en Liga) ?

L. E.: "C'est une équipe qui a bien joué contre nous, en pressant bien, en défendant bien et en misant sur les contre-attaques pour créer le danger. C'est une équipe qui nous complique toujours la tâche. Nous avons beaucoup travaillé et échangé cette semaine pour veiller à ce qu'ils nous fassent le moins mal possible."

Si vous perdez la finale de Coupe dimanche, le titre décroché en Liga suffira-t-il à tirer un bilan positif de la saison ?

L.E.: "Mais de quelle saison me parlez-vous? De la saison 2015-2016, où nous avons gagné la Supercoupe d'Europe, le Mondial des clubs et la Liga? Qu'on me donne la même l'an prochain, où est-ce que je signe? Je signerais pour qu'on obtienne le même nombre de trophées."

Quel sentiment domine chez vous avant de disputer cette nouvelle finale ?

L.E.: "C'est l'un des meilleurs matches qu'on puisse jouer dans une saison, puisque tout se joue sur une seule rencontre. Le stade est divisé entre les deux camps et c'est toujours une motivation. Ce qui est spécial, c'est de savoir que c'est tout ou rien en 90 minutes ou plus. Ce sont les meilleurs matches qu'on puisse jouer en tant que professionnel. Nous sommes relativement habitués à ce genre de rencontres mais on ne s'en lasse pas."

AFP