Luis Enrique
L'entraîneur du Celta Vigo, Luis Enrique | AFP - JOAN VALLS

Luis Enrique, cible du FC Barcelone

Publié le , modifié le

Actuel entraîneur du Celta Vigo, Luis Enrique est en pôle-position pour succéder à Gerardo Martino à la tête du FC Barcelone. Après une saison qui s'annonce vierge de titres majeurs, l'Argentin est plus que jamais sur le départ. Déjà convoité l'année dernière, l'ancien milieu de terrain du club catalan ferait ainsi son retour dans la maison blaugrana.

L'expérience Gerardo Martino va sûrement prendre fin du côté de Barcelone. Arrivé l'été dernier, l'entraîneur argentin est sur le départ. La presse catalane l'annonce depuis quelques semaines et pour le remplacer, elle croit savoir que les dirigeants barcelonais lorgnent du côté de la Liga. En effet, les deux entraîneurs espérés sont Ernesto Valverde qui officie à l'Athletic Bilbao et Luis Enrique qui dirige depuis une saison le Celta Vigo. Même si les deux sont liés jusqu'en 2015 à leur club respectif, il semble que Enrique soit le favori d'Andoni Zubizarretta, le directeur sportif du Barca car il présente plusieurs avantages.

Comme un certain Pep Guardiola, dont l'ombre rode toujours au dessus du Camp Nou, il connaît très bien le club dont il a porté le maillot de 1996 à 2004 (il a d'ailleurs joué avec l'ancien milieu de terrain) et dont il a aussi entraîné la réserve de 2008 à 2011 quand Guardiola avait pris en main l'équipe A. De fait, il connaît très bien les joueurs - il a vu émerger la génération Puyol, Xavi - et a entraîné la nouvelle génération qui pointe son nez chez les A (Marc Bartra, Montoya, Sergi Roberto ou encore Delofeu, prêté à Everton). Dernier avantage, il pourrait favoriser l'intégration de Rafinha, le frère de Thiago Alcantara, qui a été prêté par Barcelone à Vigo cette saison et qui a explosé en Liga sous ses ordres. Seule ombre au tableau, son passage à l'AS Roma n'a pas été transcendant (7e de Série A), même si sa première année en Liga soit une réussite puisque Vigo, actuel 10e, est assuré du maintien. Son nom avait été évoqué au moment de la succession de Tito Vilanova, mais le club avait finalement choisi Tata Martino. Cette fois, il semble que son heure soit venue.

Benoit Jourdain @BenJourd1