Luis Aragones est décédé à l'âge de 75 ans
Luis Aragones est décédé à l'âge de 75 ans | FRANCISCO LEONG - AFP

Luis Aragones est décédé

Publié le , modifié le

La presse espagnole annonce ce samedi matin la mort de Luis Aragones. L'ancien entraîneur de l'Atletico Madrid, du Barça et de la sélection espagnole notamment, est décédé à 6h15 à la Clinique du centre de Madrid à l'âge de 75 ans des suites d'une longue maladie.

Âgé de 75 ans, il avait mis fin à sa carrière de coach le 5 décembre dernier. L'homme aux 10 clubs et sélections en tant qu'entraîneur avait remporté la Liga en 1977 avec l'Atletico Madrid et la Coupe du Roi à quatre reprises (3 avec l'Atletico en 1976, 1985 et 1992 et une avec le FC Barcelone en 1988). Sélectionneur de l'Espagne entre 2004 et 2008, c'est lui qui a offert à la Roja son premier titre internationale en remportant l'Euro 2008. A jamais lié à ce titre et à son Atletico Madrid de coeur, Luis Aragones est un mythe du football en Espagne.

Cet attaquant né en 1938 commencera sa carrière à Getafe en 1957 avant d'être enrôlé par le Real Madrid. Après quelques prêts infructueux et un passage par Oviedo et le Bétis Séville, Aragones atterri à l'Atletico Madrid en 1964 pour y rester dix ans comme joueur avant de devenir entraîneur des Colchoneros en 1974. Pendant ces dix ans, le "Sage d'Hortaleza" va décrocher trois championnats d'Espagne (1966, 1970 et 1973) ainsi que deux Coupe du Roi (1965 et 1972) et terminera meilleur buteur de la saison 1968-1969. Sélectionné 11 fois (3 buts) avec la sélection espagnole, c'est surtout en tant qu'entraîneur qu'Aragones va connaître la consécration. Une carrière longue de 35 ans qui l'aura vu entraîner huit clubs en Espagne (Atletico Madrid, Betis Séville, FC Barcelone, Espanyol Barcelone, FC Séville, Valence, Oviedo, Majoque), la sélection (de 2004 à 2008) avant de s'achever par un passage par le Fenerbahce en Turquie.

Un côté sombre​

La seule fausse note à ce parcours exemplaire restera son immonde dérapage lors d'un entraînement de la sélection espagnole en 2004 lors duquel il a qualifié Thierry Henry de "négro de merde". Pour ces propos racistes, Aragones ne sera sanctionné que de 3 000 euros d'amende par la Fédération espagnole de football.

"La RFEF veut exprimer sa douleur et sa consternation après la mort de  celui qui fut joueur et entraîneur de football pour divers clubs d'Espagne et  d'ailleurs, et sélectionneur national de l'Espagne au début de son époque la  plus glorieuse en termes de victoires au niveau mondial", écrit la fédération  dans un communiqué. Ce matin, l'Espagne pleure un grand entraîneur, une légende, père des succès de la sélection sur la scène internationale.