Lionel Messi a refusé de prolonger au FC Barcelone et veut réfléchir à son avenir

Lionel Messi a refusé de prolonger au FC Barcelone et veut réfléchir à son avenir

Publié le , modifié le

Lionel Messi ne veut pas prolonger son contrat au FC Barcelone. L'information révélée par le quotidien espagnol Marca peut provoquer un séisme en Catalogne qui pourrait avoir des répliques jusqu'en Argentine.

C'est une énorme bombe qu'a lâché Marca ce lundi matin. Le journal madrilène fait sa une sur Lionel Messi et annonce que le joueur du FC Barcelone a refusé de prolonger son contrat en juillet dernier. Pendant ses vacances en famille au large d'Ibiza, l'Argentin aurait longuement réfléchi, avance le quotidien, et pris la décision d'attendre juin 2018, mois auquel se termine son contrat, pour envisager la suite de sa carrière. Sa situation judiciaire - lui et son père ont été condamnés à 21 mois de prison pour fraude fiscale le 6 juillet dernier - l'aurait fortement influencé assure le journal. Il en aurait ensuite informé le club catalan.

Cette nouvelle est un sacré scoop. Est-ce une façon pour le joueur de faire monter les enchères? Peut-être, maintenant que Cristiano Ronaldo est redevenu le joueur le mieux payé du monde avec son nouveau contrat (23,6 millions d'euros annuels contre 21,2 pour Messi). Cette information est-elle à prendre au sérieux? Marca étant pro-madrilène, les tentatives pour déstabiliser le Barca et sa star emblématique peuvent exister surtout à quelques semaines du premier Clasico de la saison (3 décembre). Mais cette fois, ça ne semble pas être le cas. Une preuve? Sport, le quotidien catalan, reprend l'information en une de son site. Mis devant le fait accompli, les dirigeants catalans n'ont pas paniqué et demander au joueur de poursuivre sa réflexion avant de prendre une décision définitive. Depuis les deux parties n'ont pas reparlé de cette prolongation et la situation n'a pas bougé d'un iota entre un Messi qui joue la montre, tout en évoluant à un très haut niveau, et un club qui n'attend qu'une chose, que le joueur donne son feu vert pour une reprise des négociations.

Le serpent de mer de Newell's

Son nouveau contrat signé en mai 2014 - qui comprend une clause libératoire de 250 millions d'euros - court jusqu'en juin 2018. Maintenant qu'il a refusé de prolonger, le risque de voir partir "la Pulga" libre à cette date est aujourd'hui une possibilité. C'est évidemment la dernière chose que veut le Barca. Le président Josep Maria Bartomeu ne voudra pas rester dans l'histoire comme étant celui qui n'a pas réussi à conserver Messi. "Je ne sais pas ce qui se passera dans le futur, mais, bien évidemment, nous essaierons toujours de lui expliquer qu’il évolue dans le meilleur club du monde et que c’est pour lui le meilleur endroit pour vivre et qu’il vit la meilleure expérience de sa vie avec nous", avait-il déclaré il y a quelques jours.

Dans deux ans, Messi aura 31 ans et encore de très belles années devant lui. Lui ne sait pas encore de quoi il aura envie. C'est là que ressort un premier serpent de mer : son retour en Argentine. Tout au long de sa carrière, il a avoué son désir de jouer au Newell's Old Boys, son club formateur qu'il a quitté à 13 ans pour la Catalogne. Mais à 31 ans, un âge encore "jeune", retourner dans son pays, où il n'a jamais joué chez les pros, serait une décision étonnante.

La tentation City?

Donc reste l'idée d'un départ vers un autre cador européen. Une hypothèse guère réalisable puisque Messi a toujours dit que le Barca serait son seul club en Europe. Pourtant, Marca croit savoir que Manchester City pourrait revenir à la charge. D'après le quotidien espagnol, le club anglais est celui "qui a le plus de chances" d'attirer Messi en cas de départ. Pourquoi? Parce que les milliards d'Abu Dhabi, parce que Pep Guardiola, parce que Ferran Soriano et parce que Txiki Begiristain, trois hommes qu'a connu Messi au Barca.

Interrogé sur sa volonté de recruter Messi cet été à l'occasion du match de Ligue des champions entre City et le Barca, Guardiola avait fermement nié : "Je n'ai pas appelé Messi. Il va jouer de nombreuses saisons ici (au Barca, ndlr), parce qu'il n'y a pas de meilleur endroit pour lui. Peut-être qu'un jour le garçon se dira : je veux aller ailleurs, qu'est-ce que j'en sais ? J'espère que cela n'arrivera pas mais si cela arrive, il y aura une liste de quatre, cinq, six clubs pour le recruter. Mais tout cela, c'est lui qui en parlera", avait-il déclaré. Dans la foulée, Ferran Soriano avait envoyé un message à Messi : "s'il désire rejoindre Manchester CIty, nous l'accueillerons à bras ouverts". La machine à rumeurs et spéculations n'a pas fini de fonctionner. Jusqu'à l'officialisation d'une prolongation ou d'une déclaration de Messi.

Benoit Jourdain @BenJourd1