Lionel Messi
L'Argentin Lionel Messi bat le record de 85 buts en une saison de Gerd Muller face au Betis Seville | AFP - JORGE GUERRERO

Lionel Messi dépasse Gerd Müller

Publié le , modifié le

Lionel Messi a dépassé Gerd Müller en réalisant le doublé pour inscrire 86 buts en une année civile, lors du match qui oppose le Betis Seville au FC Barcelone (1-2). L'Allemand avait inscrit 85 buts en 60 matches en 1972, alors que l'Argentin en a désormais inscrit 86 en 66 matches. L'attaquant des Blaugrana signe un exploit invraisemblable qui en fait le grand favori pour un quatrième Ballon d'Or consécutif.

Après la peur, la délivrance. Touché au genou gauche contre Benfica en Ligue des Champions mercredi dernier, Lionel Messi a fait passer un frisson dans le dos aux supporters barcelonais. Le Roi était à terre et aussitôt les rumeurs les plus alarmistes enflammaient les réseaux sociaux. Lancé à la poursuite du record officieux du record de buts marqués en une année civile détenu par Gerd Müller (85), Lionel Messi allait-il buter à une seule unité de l'Allemand ? Certes, le vrai record était déjà propriété de l'Argentin depuis qu'il avait effacé les 76 réalisations de Pelé, dix buts de Müller inscrits en Coupe d'Allemagne n'étant pas comptabilisés. Mais il n'empêche, la course-poursuite de Messi tenait la planète foot en haleine et il aurait été cruel de voir le duel à distance, et à travers les époques, s'arrêter à cause d'une blessure. Mais "la Pulga" a su rebondir. Après examens médicaux, le n°10 du Barça apprenait la nouvelle : pas de fracture, mais une simple contusion. La Catalogne reprenait son souffle et la chasse au but pouvait reprendre. Et lui qui a avoué après coup avoir "envisagé le pire" était bel et bien rétabli pour le déplacement au Betis Séville.

Et pourtant, les défenses sont plus renforcées qu'à l'époque de Pelé et Müller

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour constater que l'Argentin s'était bien remis de sa blessure. A la 16e minute Messi décochait une frappe du gauche croisée qui trompait le gardien Adrian. Record de Müller égalé. Puis à la 26e minute, il s'installait seul sur le trône en inscrivant son 86e but de l'année civile d'un nouveau tir de son pied gauche magique. "Ce record est beau pour ce qu'il signifie, mais l'essentiel est d'avoir gagné et de maintenir la distance face à nos poursuivants", se pressait de déclarer le héros du jour après la victoire du Barça au Bétis (1-2). Alors certes, le ratio nombre de matchs joués/buts marqués est inférieur à celui de Pelé ou Müller mais il faudrait être fou pour ne pas remettre cette performance dans le contexte actuel du jeu, où les défenses sont beaucoup hermétiques et physiques que dans les années 60 ou 70. C'est donc bien un authentique exploit que vient de réaliser Messi. Puisque le foot est devenu un sport de statistiques, ces 86 buts se décomposent comme tels : "Leo" a marqué 74 fois avec le Barça depuis le mois de janvier et 12 fois en équipe nationale. Plus précisément, il a inscrit 56 buts en championnat d'Espagne, 13 en Ligue des champions, trois en Coupe du Roi et deux en Supercoupe d'Espagne. Rien que cette saison, il a déjà trouvé les filets à 23 reprises en 15 matches. Et il pourrait encore peaufiner ses statistiques, puisque le FC Barcelone a encore trois matches au calendrier avant la Saint-Sylvestre, deux en Liga et un en Coupe du Roi. Où le compteur s'arrêtera-t-il ?

A 25 ans, Lionel Messi continue d'enfiler les records, lui qui est déjà devenu la saison dernière le buteur le plus prolifique du championnat espagnol (50 buts) ou encore le meilleur buteur de l'histoire du Barça, devant l'attaquant des années 1940-50 César Rodriguez. Messi avait aussi égalé en 2011-2012 le record du nombre de buts inscrits en une saison de Ligue des Champions (14). Ce n'est pas anodin, Messi a pulvérisé toutes ses propres statistiques l'année où le Barça a semblé marqué le pas. De plus en plus dépendants de leur n°10, les Blaugrana ont été éliminé de la Ligue des Champions en demi-finale par Chelsea et ont dû laisser filer la Liga dans le camp ennemi du Real. Paradoxalement, Messi n'a pourtant jamais semblé aussi fort. Car au-delà de ses buts, "El Diez" continue d'enchanter par ses dribbles, sa vision du jeu, sa simplicité sur le pré comme dans la vie. S'il ne dit pas courir après les distinctions individuelles, ce nouveau record lui donne sans doute une longueur d'avance dans la course pour le Ballon d'Or 2012, qu'il se dispute encore avec les deux autres finalistes, son coéquipier Iniesta et le Madrilène Cristiano Ronaldo. Si Messi était une nouvelle fois couronné en 2012, il deviendrait du même coup le premier joueur de l'histoire à posséder quatre Ballons d'Or.

Julien Lamotte