Zinedine Zidane
Zinedine Zidane | GABRIEL BOUYS / AFP

Liga : Zidane quitte le Real Madrid !

Publié le , modifié le

Zinedine Zidane a créé une énorme sensation en annonçant qu'il quittait son poste d'entraîneur du Real Madrid avec qui il venait de remporter une troisième Ligue des Champions consécutive. Le Français a estimé que "le moment était venu" pour laisser la place. Il quitte la Maison Blanche en pleine gloire.

Tenue sombre et regard déterminé, Zinedine Zidane est apparu dans la salle de conférence de presse alors que la rumeur, déjà, se répandait comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Après une courte introduction du président Florentino Perez, le Français n'a pas fait durer le suspense plus longtemps : "J'ai pris la décision de ne pas continuer l'année prochaine", a déclaré Zizou, 45 ans, qui est à la tête du club merengue depuis début 2016. "Madrid m'a tout donné. Je resterai madridista toute ma vie mais ma décision est, pour moi, la meilleure. C'est le moment de changer. Pour tous."

Un bilan impressionnant

Cette décision aura pris tout le monde de court. Y compris son président, visiblement très touché. Mais Z.Z est resté inflexible et s'est justifié ainsi "Après trois ans, cette équipe a besoin d’un autre discours, d’une autre méthode de travail. Il faut du changement. C’est pour ça que j’ai pris cette décision." Ainsi s'en va celui qui avait fait des premiers pas d'entraîneur très discrets dans l'ombre d'Ancelotti avant de prendre en main la réserve du Real... Que de chemin parcouru en trois ans ! 

Au final, Zidane quitte le club merengue sur un bilan impressionnant : 104 victoires, 29 nuls et 16 défaites. Mais surtout il aura garni la vitrine madrilène avec de nombreux titres, et non des moindres : 3 Ligues ds champions, 2 coupes du monde des clubs, 2 supercoupes d'Europe, une Liga et une supercoupe d'Espagne. Des succès incroyables, certes, mais qui ont fini par émousser Zidane. "Il faut savoir s'arrêter au bon moment. Je souhaite plus que tout que l'équipe continue à gagner et avec moi cela aurait été de plus en plus difficile. Cela se termine bien mais je n'ai pas oublié les moments difficiles". 

Le sens du timing

Les moments difficiles dont parle Zidane ce sont certainement ces parcours chaotiques en championnat (3e) et en coupe d'Espagne (élimination en 1/4 de finale). Loin du triomphe de Kiev contre Liverpool quelques mois plus tard, le nom du Tricolore avait été plus qu'écorné à cette occasion. Et ça, "Zizou" ne l'a certainement pas oublié. Avec le sens du timing qui lui est propre, il a donc préféré quitter le club en pleine lumière plutôt que de faire la saison de trop.

En dehors d'un palmarès hors-norme, le Ballon d'Or 98 laisse l'image d'un "winner" ultime, charismatique et apprécié de ses joueurs. S'il n'a pas (encore ?) révolutionné le jeu comme les plus grands (Michels, Cruyff, Sacchi, Guardiola) il s'est distingué par son management extrêmement habile, par sa gestion des ego et par des intuitions souvent diaboliques. 

Pour l'instant, aucune information n'a filtré concernant l'avenir proche de Zidane, dont le contrat avait été reconduit jusqu'en 2020, ni sur le nom de son successeur au Real Madrid. Ce qui est certain c'est que le Français laisse un immense vide. Ce dernier a toutefois bien pris soin de préciser que pour le moment il ne cherchait pas d'autre équipe à entraîner, même si tout semble le propulser vers l'équipe de France. Comme si cela était déjà écrit d'avance pour cet homme au destin extraordinaire. Et, comme un symbole, c'est sous une salve d'applaudissements qu'il a quitté la salle de presse. 

France tv sport @francetvsport