Liga : Varane porte le Real face à Getafe, Barcelone freiné par l'Espanyol

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Raphaël Varane lors de la victoire face à Getafe
Raphaël Varane lors de la victoire face à Getafe | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après trois matches nuls face à Valence, Bilbao et au Barca, le Real Madrid est reparti de l'avant en Liga face à Getafe (3-0). Raphaël Varane, impliqué sur deux buts, a été décisif dans ce quatorzième match de suite sans défaite des Merengue. Le Real reprend provisoirement la tête de la Liga avant le derby de Barcelone à 21h. Dans les autres matches, l'Atlético Madrid s'est imposé face à Levante (2-1) et chipe la troisième place sur podium à Séville. Valence, court vainqueur d'Eibar (1-0) se replace à la sixième place, à quatre points du podium.

• Getafe - Real Madrid : Varane et Courtois portent le Real (3-0)

Getafe aurait sans doute mérité mieux mais ce Real Madrid ne sait plus perdre. En s'imposant 3-0 samedi dans ce derby madrilène, les Merengue enchaînent un 14e match de suite sans défaite, le 9e en Liga. C'est Raphaël Varane, impliqué sur les deux buts, qui a délivré les coéquipiers de Karim Benzema, capitaine d'un jour en l'absence de Sergio Ramos, suspendu. Le défenseur français a d'abord vu sa tête contrée par David Soria pour l'ouverture du score sur un but qui lui avait initialement été accordé (1-0, 34e csc). 

Il s'y est finalement repris à deux fois : sa deuxième tête boxée sous la barre sur un service de Toni Kroos (2-0, 53e) est venue mettre le Real à l'abri (malgré l'intervention du VAR). En toute fin de match, Luka Modric a alourdi l'addition sur un service royal de Federico Valverde (3-0, 96e).

Un score salé pour un Getafe combatif, mais qui s'est heurté tout le match face à un Thibaut Courtois des grands jours. Le gardien belge a réalisé trois parades décisives en première mi-temps : une fois sur une reprise d'Arambarri (24e) puis sur une lourde frappe de Fajr (37e) et enfin sur une tête à bout portant de Cabrera (45e). 

Plus tranquille après le break, il a su faire oublier l'absence de Ramos et se muer en patron de la défense. Nommé homme du match, c'est son troisième "clean sheet" de suite après les deux 0-0 face à Bilbao et au Barça. Avec cette victoire, le Real reprend provisoirement la tête de la Liga avec un point d'avance sur le FC Barcelone, qui jouera lui aussi un derby face à la lanterne rouge, l'Espanyol (21h).

• Atlético - Levante : les Colchoneros retrouvent le podium (2-1)

Trois buts en cinq minutes, puis plus grand chose. L'Atlético Madrid s'est imposé de justesse face à Levante après un feu d'artifice dans le premier quart-d'heure. Angel Correa a ouvert le score d'une malicieuse reprise (14e), Roger Marti lui a répondu immédiatement sur frappe contrée qui a surpris Jan Oblak (16e), puis Felipe est venu offrir l'avantage aux Rojiblanco d'une tête avec rebond (19e). Pus plus grand chose pendant plus d'une heure au Wanda Metropolitano.

Un maigre avantage que les coéquipiers de Joao Felix ont su maintenir jusqu'à la fin, malgré une sueur froide dans les dernières secondes lors d'un dégagement d'Oblak sur une tête à bout pourtant. Attentistes mais chirurgicaux, les hommes de Diego Simeone profitent ainsi du faux-pas de Séville, tenu en échec vendredi par Bilbao (1-1) pour remonter sur le podium avec une différence de buts supérieure.

• Espanyol - Barcelone : le Barca fragile leader (2-2)

Barcelone avait l'occasion de reprendre deux points d'avance sur le Real en cas de victoire face à son rival, lors du derby de Barcelone. Mais les Blaugrana n'ont pu faire mieux que concéder le match nul 2-2 samedi. Les coéquipiers de Lionel Messi gardent néanmoins la tête de la Liga à la différence de buts (+26 contre +24) aux dépens du Real Madrid, vainqueur 3-0 à Getafe plus tôt dans la journée.

Le Barça a été longtemps inquiété par la lanterne rouge, et a même été mené après l'ouverture du score de David Lopez (23e) de la tête sur coup franc, avant de reprendre le contrôle du match par Luis Suarez (50e) et Arturo Vidal (59e). 

Réduits à dix après le carton rouge adressé à Frenkie de Jong (74e) pour cumul de deux cartons jaunes, les Blaugranas ont été rejoints au score à quelques minutes du terme sur le but de Wu Lei (88e).