Karim Benzema a signé un doublé avec le Real Madrid face à Valladolid
Karim Benzema a signé un doublé avec le Real Madrid face à Valladolid | AFP

Liga : le Real Madrid s'impose à Valladolid et relève la tête

Publié le , modifié le

Le Real Madrid relève la tête. Après deux défaites face au FC Barcelone et une sortie prématurée en Ligue des Champions, les Madrilènes ont renoué avec le succès ce dimanche en s'imposant sur la pelouse de Valladolid (1-4). Karim Benzema, auteur d'un doublé, et Raphaël Varane ont marqué.

Le Real Madrid s’offre un peu de répit. Cinq jours après son élimination de la Ligue des Champions face à l’Ajax à domicile, dans la foulée de deux défaites face au rival barcelonais, la Maison Blanche a retrouvé le goût de la victoire. Loin d’un Santiago-Bernabéu désormais maudit, les Madrilènes se sont imposés sur la pelouse de Valladolid (1-4) grâce à ses Français Benzema (auteur d'un doublé) et Varane, ainsi que d'un but de son Ballon d'Or Luka Modric. Le Real en profite pour conforter sa place sur le podium et recolle à cinq points de l'Atletico, sans pour autant avoir maîtrisé totalement son sujet face au 16e du championnat, notamment au cœur d'une première mi-temps animée.

Un penalty manqué et deux buts refusés pour Valladolid

Car le Real Madrid a dû se faire violence malgré le large avantage au tableau d'affichage au coup de sifflet final. Chahutés et bousculés dès l'entame de match par des Pucelanos sans complexe, les Merengues sont proches de la noyade et ne doit son salut qu'à un penalty envoyé dans les nuages par Alcaraz (11e) puis deux buts refusés à Guardiola pour hors-jeu avec l'aide du VAR (14e, 18e).

Il faudra finalement voir Valladolid ouvrir le score par l'intermédiaire d'Anuar (1-0, 29e) pour enfin voir les Madrilènes enfin se réveiller. Raphaël Varane, profitant d'une sortie ratée de Masip devant Nacho, permet au Real de recoller immédiatement (1-1, 35e), avant de faire le trou en huit minutes au retour des vestiaires. Karim Benzema, d'abord sur penalty (1-2, 51e), puis d'une jolie tête piquée sur un corner rentrant de Kroos (1-2, 59e) permettait aux Merengues de souffler. Casemiro a été exclu pour un second carton jaune (80e) avant que le Ballon d'Or Luka Modric ne scelle le score (1-4, 85e), alors que Sergi Guardiola (77e) avait trouvé le poteau quelques minutes plus tôt. 

France tv sport francetvsport