Gareth Bale et Karim Benzema consternés par la série noir du Real Madrid
Gareth Bale et Karim Benzema consternés par la série noir du Real Madrid | GABRIEL BOUYS / AFP

Liga : Le Real Madrid s'enfonce un peu plus loin dans la crise

Publié le , modifié le

Rien ne va plus au Real Madrid. La trêve internationale n'a pas réparé la maison Merengue qui continue à fuir de toutes parts. Samedi, les Madrilènes ont encaissé une nouvelle défaite, battus 2-1 à domicile par Levante, en ouverture de la 9e journée de Liga. Si Marcelo a mis fin à 481 minutes (huit heures et une minute) sans marquer, pire disette offensive de son histoire, les prochains jours s'annoncent très compliqués pour l'entraîneur madrilène Julen Lopetegi. Au classement, le Real reste 5e provisoire mais risque de redescendre de quelques places d'ici dimanche soir.

La machine à records madrilène vient d'en enregistrer un nouveau. Celui-là va aussi faire les gros titres en Espagne mais pourrait bien coûter sa place à Lopetegi. Plus de huit heures sans marquer et une troisième défaite en quatre matches de Liga, on est loin des beaux jours de l'ère Zidane. Mené 2-0 à la 13e minute (Morales 7e et penalty de Roger après une main de Varane, ndlr), le Real a essayé de relever la tête. Mariano Diaz a trouvé la barre (34e). Après la pause, les actions se sont enchaînées sur le but d'Oier mais ce n'est qu'à la 72e minute, sur une remise de Benzema, que Marcelo a trouvé la mire. Dans la foulée, les Merengue auraient pu sauver les apparences mais l'attaquant français a lui trouvé le poteau sur sa frappe enroulée (76e).

Lopetegi ne pense pas à son avenir

A une semaine du Clasico au Barça, les jours de Lopetegi sont comptés mais celui-ci ne désarme pas. "Il est clair que cela n'est pas mérité, a indiqué l'ancien sélectionneur de la Roja. Mais on ne gagne pas au football parce qu'on le mérite mais parce qu'on marque des buts. Nous avons frappé 34 fois au but, 14 tirs étaient cadrés, nous avons trouvé quatre fois les montants, nous avons eu deux buts annulés..." Quant à son avenir, Lopetegi refuse de songer à une sortie. "Ce qui me préoccupe vraiment, c'est d'aider les garçons à se relever rapidement, reprend-t-il. Dans trois jours nous avons un match très important en Ligue des champions. Nous devons continuer à travailler, à y croire et à insister, voilà la seule manière de changer la dynamique. (...) Je me sens plus motivé que jamais et je crois plus que jamais en cette équipe vu les efforts qu'elle a consentis, vu sa réaction face à la malchance. L'équipe a tout donné sur le terrain et c'est la seule manière d'inverser la tendance, il n'y en a pas d'autre. Voilà le chemin."