Liga : Le Real Madrid relève la tête contre Séville

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Zinedine Zidane (Real Madrid)
Zinedine Zidane (Real Madrid) | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Real Madrid, après deux défaites contre Donetsk et Alavés, a renoué avec la victoire contre Séville (0-1). Les retouches effectuées par Zinedine Zidane permettent au Real de revenir sur le podium de Liga.

Zinedine Zidane et le Real Madrid respirent un peu mieux ce samedi. Battus mardi par le Shaktar Donetsk en Ligue des champions, les Madrilènes ont répondu avec une précieuse victoire contre Séville (1-0) lors de la 11e journée de Liga. La Maison Blanche fait son retour, provisoirement du moins, sur le podium et relègue Séville à quatre points. Ce succès offre un peu de répit à Zinedine Zidane, avant le match décisif contre Mönchengladbach pour viser les 8e de C1. "Ce sont trois points très importants pour nous", s'est félicité le coach français. "Au-delà des trois points, c'est le match que l'on a fait, de la première à la dernière minute. On a un peu souffert en deuxième période, mais notre première période a été très bonne, on a eu des occasions de marquer."

Une première période dominée... pour pas grand chose

Un observateur complètement étranger à la Liga aurait eu bien du mal à voir dans cette première période un choc du haut de tableau. D'un côté, Séville ne semblait pas avoir envie de faire grand chose, de l'autre, le Real n'en semblait pas capable. La machine est grippée et a peiné pour transformer sa domination en occasions. Les Merengue auraient pu ouvrir le score rapidement, sur une erreur du portier sévillan Yassine Bounou. Mais la tête de Karim Benzema juste devant la ligne a été repoussée (8e). Toni Kroos a ensuite vu sa frapper enroulée frôler le montant (20e) et Bounou a détourné une frappe dans la surface de Benzema. 

à voir aussi Ligue des champions : Zinédine Zidane exclut de démissionner après la défaite du Real Madrid Ligue des champions : Zinédine Zidane exclut de démissionner après la défaite du Real Madrid

Vinicius, le choix payant

Changer peu mais changer bien, la clé pour Zidane. Le technicien français n'a fait que deux changements par rapport à mardi, mais ils ont fait leur effet. Le retour de Casemiro a délesté Kroos et Modric de certaines fonctions défensives, pour leur permettre de mieux prendre le jeu à leur compte. Sur le banc lors des quatre derniers matches, Vinicius s'est parfois montré brouillon, comme souvent. Mais son énergie pour surgir devant Bounou, et le pousser à l'erreur, a permis au Real de prendre l'avantage (55e). 

La tête déjà tournée vers mercredi

Les Madrilènes sont encore loin d'être guéris, avec une fin de match largement dominée par les Sévillans. Un coup franc au ras du poteau, une frappe de Suso venue frôler la lucarne, un ciseau d'Ocampos repoussé par Courtois, les occasions ont été nombreuses. Le chemin est encore long, mais les hommes de Zinedine Zidane ont fait un premier pas en revenant sur le podium de Liga. Il faudra faire le deuxième mercredi face à Mönchengladbach, et surtout éviter une élimination en Ligue des champions.