Ramos
Ramos | JAVIER SORIANO / AFP

Liga : Le Real coince face à Bilbao et laisse Barcelone seul aux commandes

Publié le , modifié le

Dominateur mais tenu en échec par l'Athletic Bilbao pendant toute la rencontre (0-0), le Real Madrid n'a pas réussi à rejoindre le FC Barcelone, qu'il laisse seul en tête du championnat espagnol. Auteur d'une très grande partition, Unai Simon a effectué huit arrêts.

Un beau cadeau de Noël pour Barcelone. Incapable de gagner face à l'Athletic Bilbao ce dimanche soir, le Real Madrid a manqué son dernier rendez-vous de 2019 malgré une très nette domination sur sa pelouse du Santiago-Bernabeu. Les joueurs de Zidane, qui ont tapé deux fois la transversale, n'ont jamais réussi à ouvrir le score, la faute à un très grand Unai Simon, auteur de sept parades. Résultat : les Madrilènes comptent deux points de retard sur le Barça tandis que Bilbao termine l'année à la 7e place de Liga. 

Des cages bien gardées

Le but des Madrilènes au moment d’entrer sur leur pelouse était clair : gagner, absolument, afin de revenir à hauteur du FC Barcelone et passer les fêtes en tête de la Liga en bonne compagnie. Pour se faire, les hommes de Zinedine Zidane n’ont pas hésité à se montrer entreprenants. Et à ce petit jeu-là, c’est Vinicius Junior qui a semblé être le meilleur. Le jeune attaquant brésilien a été dans toutes les premières offensives madrilènes (3e, 9e, 11e). Malheureusement pour la Maison Blanche, sans conséquence.

Complètement étouffé, Bilbao n’a cessé de se recroqueviller dans sa surface. Avant de recevoir un nouvel avertissement. D’une lourde frappe lointaine en plein sur la transversale, Toni Kroos a rappelé à la formation de Gaizka Garitano que, pour créer la surprise au Bernabeu, il faut montrer un tout autre visage. 

C’est alors que Williams Inaki est entré en jeu. Mais l’avant-centre espagnol a vu sa frappe repoussée par Thibaut Courtois (21e). Vexé de voir son homologue basque briller, Karim Benzema a alors haussé le ton, propulsant deux coups de têtes obligeant Unai Simon à s'employer (32e, 38e) pour faire en sorte que tout le monde retourne aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Le Real reste muet

Pourtant revigorés par la pause, les Madrilènes n’ont jamais réussi à trouver la clé pour terminer l’année avec trois points de plus au compteur. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Le siège des joueurs de la Maison Blanche n’a quasiment pas cessé mais Karim Benzema (57e, 64e), Nacho Fernandez (59e), Gareth Bale (71e), Sergio Ramos (80e) et Luka Jovic (87e) ont tous vu leurs tentatives repoussées par Unai Simon, auteur de l'une de ses meilleures prestations de la saison.

Incapable de forcer son destin, le Real a fini par abdiquer. Et de fait, à laissé les rênes du championnat espagnol au FC Barcelone, qui n'en demandait pas tant.