Atlético

Liga : Le nouvel Atlético aussi efficace que l'ancien

Publié le , modifié le

Atlético Madrid, nouvelle version! Porté par ses recrues, dont l'épatant Joao Felix, les Colchoneros ont dompté Getafe grâce à un but d'Alvaro Morata (1-0), ce dimanche pour la 1re journée de Liga, rejoignant le Real Madrid en tête et laissant Barcelone à trois longueurs.

L'Atlético nouvelle version marche toujours aussi bien. Au stade Metropolitano, l'équipe colchonero, rebâtie par l'entraîneur Diego Simeone, n'a pas pâti du départ de plusieurs cadres, comme l'attaquant Antoine Griezmann ou le capitaine Diego Godin : face à Getafe, Alvaro Morata a marqué d'une tête décroisée sur un centre de la recrue anglaise Kieran Trippier (24e), avant de manquer un penalty obtenu par Joao Felix au bout d'une folle chevauchée (56e).

Et dans un match marqué par les exclusions du capitaine de Getafe, Jorge Molina (38e), après recours à l'arbitrage vidéo, puis du nouveau latéral madrilène Renan Lodi (42e), l'Atlético n'a jamais été mis en danger et a montré son habituelle solidité défensive. Au classement, les Colchoneros rejoignent en tête les autres équipes qui se sont imposées lors de cette première journée, dont le Real Madrid, vainqueur probant du Celta Vigo samedi (3-1).

Première cruelle pour Fekir

A l'inverse, le FC Barcelone, battu vendredi en match d'ouverture de la saison à Bilbao (1-0), figure en queue de tableau, à l'instar du Betis Séville, son prochain adversaire, qui s'est incliné en infériorité numérique contre Valladolid (2-1). Cruel pour l'attaquant français Nabil Fekir, qui faisait ses grands débuts en match officiel avec le Betis et s'est montré plutôt inspiré mais sans réussite...

Dès dimanche prochain sur la pelouse du Camp Nou, Fekir retrouvera un autre champion du monde, son partenaire Antoine Griezmann, et les deux Français seront déjà sous pression pour décrocher une première victoire sous leurs nouvelles couleurs. A l'Atlético, le départ de Griezmann semble en tout cas avoir été digéré : Joao Felix, recruté à prix d'or (126 millions d'euros), a montré beaucoup de classe et de maturité pour un gamin de 19 ans. Son déboulé juste avant l'heure de jeu, en se débarrassant de trois adversaires, petit pont inclus, a fait chavirer le stade Metropolitano, d'autant que le jeune Portugais a obtenu un penalty en bout de course (55e). Il est ensuite sorti sous les vivats (67e).

Et même si Morata a vu sa tentative sur ce penalty être stoppée par le gardien, l'avant-centre espagnol avait auparavant fait le plus dur en plaçant une tête imparable (24e) sur une merveille de centre de Trippier. Bref, sans l'exclusion du Brésilien Renan Lodi pour un deuxième carton jaune (42e), les recrues de l'Atlético auraient rendu une copie parfaite. Ça promet pour la suite!

AFP