Jorge Molina
Jorge Molina, capitaine et attaquant de Getafe. | OSCAR BARROSO / SPAINDPPI / DPPI VIA AFP

Liga : Le capitaine de Getafe, Jorge Molina, impliqué directement dans un match truqué contre Villarreal ?

Publié le , modifié le

"L'affaire Oikos" se poursuit. Ce vendredi, la radio Cadena COPE révèle que trois personnes, dont le capitaine actuel de Getafe, Jorge Molina, seraient au cœur d'un arrangement de plusieurs millions d'euros lors du match Getafe - Villarreal le 18 mai 2019. Une enquête a été ouverte dans ce dernier épisode de l'affaire Oikos, un complot de vente et d'achat présumé de matches de football orchestrés par Carlos Aranda et Raúl Bravo.

Coup de tonnerre en Espagne. Alors qu'elle se prépare à reprendre, la Liga est rattrapée par l'affaire "Oikos", un vaste scandale de matches truqués dans le football espagnol, qui traîne depuis plus d'un an. Cette fois, c'est la radio Cadena COPE qui a remis une pièce dans le jukebox : Jorge Molina, actuel capitaine de Getafe, aurait été approché pour truquer le Getafe-Villarreal du 18 mai 2019. Le but : convaincre les joueurs de Villarreal de laisser leurs adversaires gagner, ce qui aurait permis à Getafe de se qualifier en Ligue des champions, aux dépens de Valence.

Deux millions d'euros versés

Ainsi, la radio révèle que l'UDEV (Unité spécialisée dans les délits violents) aurait saisi des conversations téléphoniques. Ces dernières attestent que que Jorge Molina aurait été en contact avec deux de ses anciens coéquipiers d'Elche pour truquer le match et ainsi pouvoir parier dessus : Paco Esteban (retraité) et Miguel Ángel Tena (entraîneur des jeunes à Villarreal). C'est Paco Esteban qui aurait fait le lien entre le capitaine de Getafe et Carlos Aranda, l'homme aux manettes de l'affaire Oikos.

à voir aussi Matchs truqués : nouvelle série d'arrestations en Espagne Matchs truqués : nouvelle série d'arrestations en Espagne

Des conversations WhatsApp et téléphoniques attestent que le 17 mai au soir, soit la veille du match Getafe - Villarreal, Aranda a appelé Esteban pour lui demander de s'occuper de cette rencontre. Esteban l'aurait alors mis en relation avec Jorge Molina, les deux hommes touchant chacun 10 000 euros d'ans l'affaire. A 23h05, Esteban rappelle Aranda pour dire que "deux millions ont été donnés à sept joueurs de Villarreal". Finalement, le score sera de 2-2 et Getafe terminera cinquième, derrière Valence. 

Aujourd'hui, Paco Esteban nie en bloc ces accusations. Dans un communiqué, Getafe soutient Jorge Molina, son joueur : "Getafe CF veut lui offrir son soutien inconditionnel et regrette la grave violation de son droit fondamental à la présomption d'innocence et nous voulons diffuser un message de rejet et nier catégoriquement toute implication connexe". Du côté de Villarreal, même son de cloche : "Nous nions clairement et catégoriquement une implication présumée dans le match joué contre le Getafe CF (2-2)". De son côté, la Liga a ouvert une enquête.

Adrien Hemard @AdrienHemard