Xavi (FC Barcelone) échappe à Koke (Atletico Madrid)
Xavi (FC Barcelone) échappe à Koke (Atletico Madrid) | DANI POZO / AFP

Liga : le Barça résiste à l’Atletico

Publié le , modifié le

Malgré quelques belles occasions de but en deuxième période, l’Atletico Madrid n’a pas réussi à battre le FC Barcelone ce samedi lors du choc de la 19e journée de Liga (0-0). Au classement, les deux équipes sont toujours à égalité avec 50 points (les Catalans possèdent une meilleure différence de buts). Le Real pointe à six longueurs avant son déplacement dimanche sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone.

Le FC Barcelone et l'Atletico Madrid,  coleaders de la Liga, se sont neutralisés samedi (0-0) dans le choc de la 19e  journée du Championnat d'Espagne, ce qui laisse leurs positions inchangées et  offre au club catalan le titre symbolique de "champion d'hiver". Avec l'apport de Lionel Messi puis Neymar, entrés en cours de jeu sans être  décisifs, les Barcelonais ont globalement dominé le match, mais les occasions  les plus nettes ont été au crédit des Madrilènes, trop maladroits dans le  dernier geste. Ce match nul permet aux Catalans, en tête avec 50 points et une meilleure  différence de buts que les "Colchoneros" (+41 contre +36), de conserver à la  mi-championnat leur première place, qu'ils occupent sans discontinuer depuis le  premier match de la saison 2012-2013, soit 57 journées d'affilée.

Opposition de style

Tout cela peut faire les affaires du Real Madrid, troisième à six points,  qui a l'occasion de revenir à trois longueurs en cas de victoire contre  l'Espanyol Barcelone dimanche (18h00 GMT). Pour la dernière journée de la phase aller, l'affiche entre les deux  coleaders n'a pas franchement tenu ses promesses en terme de spectacle et fut,  comme prévu, une opposition de styles: d'un côté la rigueur du bloc madrilène,  meilleure défense de Liga, de l'autre la virtuosité technique barcelonaise,  meilleure attaque. L'entraîneur du Barça Gerardo Martino avait fait le choix de la raison en  titularisant son trio d'attaquants en forme, composé d'Alexis Sanchez, Cesc  Fabregas et Pedro Rodriguez, plutôt que Messi, de retour après deux mois  d'absence sur blessure, ou Neymar, victime d'une gastro-entérite cette semaine. 

Dans un match tendu, la première période a été relativement cadenassée,  avec notamment des pertes de balles inhabituelles en milieu de terrain pour le  Barça sous l'effet du pressing étouffant de l'Atletico. Mais le club colchonero, invaincu dans son antre de Vicente Calderon cette  saison, n'a pas réussi à profiter de ses contres et coups de pied arrêtés,  comme ce déboulé non récompensé d'Arda Turan le long de la ligne de but (3), ou  cette reprise hors du cadre de Diego Costa (27).

Messi sevré de ballons

Malgré le bouillonnement des 56.000 spectateurs du Calderon, l'Atletico a  souvent manqué de précision dans la dernière passe, à l'image du jeune Koke,  plus maladroit qu'à l'accoutumée. Diego Costa, deuxième meilleur buteur de la Liga avec 19 buts, a lui-même  affiché un manque de lucidité inhabituel en tirant à côté alors qu'il avait été  lancé seul face à Valdes (58). Et Arda Turan, sur un ballon mal dégagé, a  trouvé lui aussi le portier catalan, très vigilant (78). 

De son côté, Barcelone s'est montré largement devant à la possession de  balle et à la domination territoriale. Le club blaugrana a mis trente minutes à  prendre l'ascendant, sans pour autant s'approcher beaucoup de la cage gardée  par le Belge Thibaut Courtois: ballon de Pedro au-dessus sur corner (32),  frappe cadrée de 30 mètres de Gerard Piqué (34) et reprise écrasée de Xavi (39). La seconde période a permis à Martino de lancer dans la bataille Messi  (45), double buteur mercredi pour sa rentrée en Coupe du Roi (4-0 contre  Getafe), puis Neymar (66). 

Mais, sevré de ballons dans l'étau défensif madrilène, le quadruple Ballon  d'Or argentin a dû redescendre chercher les ballons très bas et il a manqué de  réussite sur un centre de la gauche, expédiant une tête au ras du montant (68).  Il a ensuite trouvé le mur sur un coup franc plein axe (74) puis Courtois sur  un tir en bout de course (80). Résultat: un match nul et un statu quo qui arrange tout le monde. Le Barça vire en tête à la mi-championnat et l'"Atleti" reste dans la  course. Quant au Real, vrai vainqueur de cette soirée, il rêve déjà de recoller.